In Battle There Is No Law!

Liste des groupes Death Metal Bolt Thrower In Battle There Is No Law!
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Bolt Thrower
Nom de l'album In Battle There Is No Law!
Type Album
Date de parution 12 Juin 1988
Enregistré à Loco Studios
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album160

Tracklist

Re-Issue in 2011 by Back On Black on 12" LP
1. In Battle There Is No Law 05:01
2. Challenge for Power 03:34
3. Forgotten Existence 03:45
4. Denial of Destiny 02:30
5. Blind to Defeat 02:21
6. Concession of Pain 02:58
7. Attack in the Aftermath 03:11
8. Psychological Warfare 03:31
9. Nuclear Annihilation 03:30
Total playing time 30:21

Chronique @ Fabien

28 Mars 2007
Formé en 1986 à Conventry autour de Gavin Ward et Barry Thompson, Bolt Thrower baigne durant les années 80 au milieu de la scène crust établie et de la scène grindcore naissante, influencé d’une part par les crusties de Sacrilege et s’attachant d’autre part à repousser les limites de la brutalité aux côtés de Napalm Death, Carcass & Extreme Noise Terror. Après un line up complété par Jo Bench et Andy Whale au couple basse / batterie et par le chanteur Alan West, le groupe enregistre deux démos et débarque à la BBC pour les mémorables sessions d’enregistrement live chez l’incontournable animateur de radio John Peel, passionné par ce mouvement crust/grind effervescent. Deux morceaux, Attack in the Aftermath & Pychological Warfare, atterissent d’ailleurs sur la fameuse compilation Hardcore Holocaust 87-88, l’un des disques les plus extrêmes du moment compilant entres autres quelques extraits des sessions de Stupids, Electro Hippies, Doom, Intense Degree, Napalm Death ou Extreme Noise Terror.

En cette fin 1987 début 1988, Bolt Thrower prend alors davantage une orientation deathmetal, le style qui passionne l’Europe depuis les échos de Master, Death, Possessed ou Morbid Angel qui traversent l’Atlantique. Si le groupe alourdit son style, il s’arme également d’un nouveau chanteur, Karl Willets, au timbre bien plus guttural que son prédécesseur. Lorsque le quintet rentre alors au LOCO studios londonien pour la capture de son premier album, sous couverture du label anglais Vinyl Solution ayant parallèlement signé les thrashers de Cerebral Fix, il possède désormais un style plus affirmé, se démarquant sensiblement de ses collègues. In Battle There Is No Law ! est justement un mélange de toutes ses influences, d’une dominante deathmetal mais transpirant encore ces racines crust/grind dont le quintet est issu.

Paru initialement en vinyle 33t en juin 1988, dans les mêmes temps que le mémorable Reek of Putrefaction de Carcass et un peu avant le fracassant From Enslavement to Obliteration de Napalm Death (tous deux hebergés chez Earache), In Battle There Is No Law ! annonce ainsi les prémices du style écrasant de Bolt Thrower, tant au niveau musical que conceptuel. Son univers décrit s’ancre déjà au cœur des guerres, empruntant aux fameux jeux de rôle Warhammer cartonnant à cette époque. Deathmetal aux forts relents crust/grind, multipliant les passages tapageurs et abusant de double grosse caisse, tout en véhiculant une puissance et une lourdeur déjà caractéristiques, le quintet lâche ainsi 30 minutes de metal guerrier, s’ouvrant idéalement sur le morceau éponyme In Battle. Cette lourdeur supplémentaire est d'ailleurs fortement perceptible sur les morceaux Attack in the Aftermath & Pychological Warfare, bien plus massifs que leur version capturée dans les locaux de la BBC.

Sans atteindre la puissance dévastatrice de son successeur ni connaître la radicalisation du style de Bolt Thrower dès l’année suivante, In Battle There Is No Law ! contient déjà toutes les caractéristiques propres au quintet de Coventry. Sa machine de guerre est lancée et traverse immédiatement l’Atlantique, pour atterrir notamment jusqu’aux oreilles de Trey Azagthoth du team Morbid Angel, arborant aussitôt le tee-shirt de son premier album. Rappelons bien sûr qu’en cette année 1988, les albums à dominante deathmetal se comptaient encore sur les doigts d’une ou deux mains, et que des In Battle, Leprosy et plus largement des Reek of Putrefaction, FETO, Blood Fire Death, allaient changer bien des choses.

Fabien.

6 Commentaires

17 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

MakraM - 04 Août 2009: Pas mal. Mais le batteur est mauvais.
Et c'est album est vachement Thrash d'après moi. Bonne chronique !
albundy57 - 31 Octobre 2010: Un des grands pionniers de la scène métal extrême britannique, ils semblaient encore se chercher à leurs débuts, mais les prémices de leur style unique montraient déjà le bout de leur nez...
El la première vraie bombe sera lâchée dans un an avec "Realm of chaos".
Lamikawet - 21 Mai 2011: J'ai découvert la discographie de ce groupe récemment et me la passe en ce moment en boucle. Je n'aurais qu'un mot : solide !
swit35 - 15 Novembre 2011: Je ne connais que ce disque de Bolt Thrower - découvert à sa sortie - sa ré-écoute et ta chronique me donnent envie d'avancer sur ce groupe.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Bolt Thrower


Autres albums populaires en Death Metal