The Ceremonial Fire

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Blackevil
Nom de l'album The Ceremonial Fire
Type Album
Date de parution 07 Juillet 2017
Style MusicalBlack Thrash
Membres possèdant cet album5

Tracklist

1. Eschaton 01:10
2. Between Fire and Fire 04:36
3. Heavy Forces Marching on 04:47
4. Bethlehemian Blasphemies 05:32
5. Seven Bridges - Seven Gates 05:10
6. Black Magick Riders 03:52
7. The Ancient Sword 05:32
8. Ritual Coven Fire 04:58
9. Under the Black Sail of the Burning Cross 07:54
Total playing time 43:31

Acheter cet album

Blackevil


Commentaire @ LeMoustre

04 Décembre 2017

Hellfire

Ce n'est pas parce que Paolo Girardi s'est occupé de la pochette des Allemands de Blackevil que c'est forcément un gage de qualité. Et pourtant, ce jeune groupe Bavarois apparu avec Hail the Cult en 2015 deux ans après sa formation, fait office de gros pavé dans la scène black/thrash mélodique en 2017. Le style ne supportant guère la médiocrité, c'est ici à un vrai abécédaire auquel on a droit durant les 9 titres de la galette, dont une intro un peu inutile.

Des chœurs monacaux, des tempi épiques ("Black Magick Riders"), des déclamations vocales entraînantes et des relances speedées parsèment l'album empruntant au Under the Sign of The Black Mark tout autant qu'au premier EP de Destruction, pour citer les influences les plus nobles. Cerise sur le gâteau empoisonné, le chant de Abyss (le pseudo du chanteur) varie suffisamment pour captiver, repoussant définitivement l'ennui qu'une redondance aurait pu amener. Pas de ça ici, la mélodie permanente pouvant également faire passer The Ceremonial Fire pour un album idéal en découverte du style. Le trio (Doomwarrior à la batterie, Deathinfector aux guitares, complètent le line-up, sans rire), s'il ne s'embarrasse pas de superflu, délivre des morceaux diablement prenants, un peu à la manière de ses compatriotes de Desaster sur son angle le plus épique ("Heavy Forces Marching On", en écoute ci-dessous), avec cavalcades et leads furtifs toujours à propos. Le côté heavy ressort assez souvent, et les riffs tantôt glaçants tantôt galopants ("The Ancient Sword") sont efficaces, avec refrains répétés ("Ritual Coven Fire") et sens de l'accroche garantie.

Alors bien sûr, rien de novateur, mais suffisamment de talent pour torcher des compositions prenantes et mélodiques réussies. Le label FDA Rekotz, toujours habile pour dénicher et promouvoir des talents en devenir notamment en deathmetal (Deserted Fear, Sulphur Aeon, Skeletal Remains, entre beaucoup d'autres), ne s'y est pas trompé en étoffant son catalogue avec ce groupe. Comme Blackevil assène un grand coup avec son dernier titre épique à tiroirs "Under The Black Sail of the Burning Cross", on se dit là que Blackevil a trouvé une formule qui fonctionne. Les fans les plus extrêmes trouveront peut-être à redire à la mélodie omniprésente de la galette, toutefois les 43 minutes de ce Ceremonial Fire passent du feu de Dieu.

0 Commentaire

3 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Blackevil


Autres albums populaires en Black Thrash