Technical Ecstasy

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Black Sabbath
Nom de l'album Technical Ecstasy
Type Album
Date de parution 08 Octobre 1976
Style MusicalHeavy Metal
Membres possèdant cet album390

Tracklist

1. Back Street Kids 03:46
2. You Won't Change Me 06:34
3. It's Alright 03:58
4. Gypsy 05:10
5. All Moving Parts (Stand Still) 04:59
6. Rock and Roll Doctor 03:25
7. She's Gone 04:51
8. Dirty Women 07:15
Total playing time 40:58

Chronique @ Brozzy21

07 Mai 2015

Un virage musical intéressant pour Black Sabbath ...

Après avoir sorti six excellents albums et s’être imposés comme figure de proue du heavy metal aujourd’hui qualifié de traditionnel, Black Sabbath revient en 1976 pour un nouvel album. Cependant, après avoir joué sur son image diabolique le groupe change complètement de style : pour le nouvel opus, exit les crucifix, le noir et les démons et bien venu dans un monde … robotique.

Le virage effectué par « Technical Ecstasy » est visible dès la pochette, une sorte de peinture d’art moderne créée par le très célèbre studio « Hypgnosis » qu’il définit lui-même comme étant « deux robots échangeant des fluides ». A l’arrière de celle-ci, les quatre membres du groupe sont dessinés avec des têtes robotiques. Le titre est d’ailleurs très loin des ambiances démoniaques de « Black Sabbath » ou « Sabbath Bloody Sabbath ».

Le changement n’est pas qu’esthétique pour Black Sabbath, il est aussi musical : le groupe réalisant sa propre production, sa liberté était totale. Alors que leur musique jouait beaucoup sur la lourdeur, le quatuor change de recette pour « Techincal Ecstasy » : le rythme est plus rapide, la voix d’Ozzy est souvent déformée par des effets électroniques, le son moins puissant et l’ambiance générale est beaucoup plus « légère » qu’auparavant. Ces changements sont notamment dus à la transforamtion de l’horizon musical du milieu des 70’s : Black Sabbath avait peur de devenir « has-been » avec sa lourdeur si caractéristique, notamment à cause de l’émergence de nouveaux genres sur la scène musicale, comme le punk, Geezer Butler déclarant lui-même : "Punk was massive then and we felt that our time had come and gone." (traduisible par "le punk était devenu immense et nous sentions que nous avions fait notre temps"). Il fallait donc changer de direction, se renouveler …

« Back Street Kids » est l’illustration parfaite de ce virage. Le riff d’introduction est simple et rapide, et tout le morceau possède une simplicité presque proche du punk, ce qui rend le morceau efficace. En revanche, dans une seconde partie, la chanson change de forme et se ramollit, avec en prime l’ajout de claviers largement dispensables. Dommage, c’était plutôt bien parti … « Gypsy » est structurée presque de la même façon, sauf que sa deuxième partie est beaucoup plus réussie, notamment grâce à un solo impressionnant appuyé par une section rythmique puissante, bien plus en accord avec les premiers opus de Black Sabbath que celui-ci. « Rock ‘N’ Roll Doctor » est quant à elle une chanson très classique, dont le riff est accrocheur mais le refrain est, je trouve, particulièrement énervant. Cependant, elle a beaucoup été jouée dans les années qui suivirent la sortie de l'album, jusqu'en 1978 environ.


Si Black Sabbath avait déjà inclus des sortes de ballades dans ses précédents opus (« Orchid » sur Master of Reality ou « Laguna Sunrise » sur Vol.4 pour n’en citer que quelques-unes), il décide d’en mettre deux dans Technical Ecstasy. La première, « It’s Alright », est assez particulière puisqu’elle n’est pas chantée par Ozzy mais par Bill Ward, le batteur du groupe. Fait intéressant d’ailleurs, Bill Ward ne voulait pas que cette chanson apparaisse sur l’album, mais il fut encouragé à le faire par les autres membres du groupe. Ce titre est plutôt agréable, notamment car la voix de Bill et l’utilisation d’un piano apportent un renouveau au groupe, mais il est loin d’être le meilleur de la carrière du groupe. La deuxième ballade, « She’s Gone », est elle aussi peu conventionnelle. Le contraste avec le reste de l’album est frappant puisque cette dernière tend à évoquer la tristesse grâce aux violons et à la voix pleine de regrets d’Ozzy.

Au final, les titres les plus réussis et marquants sont ceux qui ressemblent au Black Sabbath que l’on avait l’habitude d’entendre. « Dirty Women », probablement la chanson la plus connue de l’album, est aussi celle qui se rapproche le plus des premiers albums : nombreux solos, voix haut-perchée et beaucoup plus naturelle d’Ozzy, batterie et basse très rapides. « You Won’t Change Me » ajoute la lourdeur qui manquait à l’album, avec un riff lent et puissant, alors que les claviers servent à créer un fond sonore inquiétant et « All Moving Parts (Stand Still) » démontre encore une fois que le groupe sait encore faire une musique très « heavy ».

« Technical Ecstasy » ne fut pas un échec, mais son succès fut moindre par rapport aux précédents. Il se classa à la 13ème place des charts britanniques et à la 51ème place du Billboard. Cependant, il convient de respecter la prise de risque du groupe (qui paradoxalement n’en est pas vraiment une puisque le groupe souhaitait « surfer sur la vague ») qui rend cet album tout aussi unique que les précédents. Cet album est donc doublement important : d’une part pour ce qu’il a représenté dans l'évolution musicale du groupe, et d’autre part car il marque le début de la fin pour Ozzy Osbourne au sein de Black Sabbath puisque l’opus suivant, « Never Say Die », sera le dernier avec Ozzy dans le groupe avant « 13 ».


10 Commentaires

14 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

Roots77 - 08 Mai 2015: Perso, je le trouve excellent cet album. Un des meilleurs du SAB des années 70. Par contre, "Back Street Kids", bien que correct, reste pour moi le moins bon morceau du disque. En revanche, "You Won't Change Me", "Gypsy", "All Moving Parts" et "Dirty Women" sont énormes.
Brozzy21 - 08 Mai 2015: Oui, les 4 que tu as cité sont pour moi aussi les meilleurs. Par contre, je trouve Back Street Kids meilleure que Rock 'n' Roll Doctor par exemple, ou même que It's Alright même s'ils ne jouent pas dans la même catégorie. Par contre j'irai quand même pas le comparer aux 4 premiers qui sont pour moi les meilleurs, pour moi il est quand même en deçà.
rockyouaxel - 08 Mai 2015: Merci pour ta contribution! Pour moi, il s'agit d'un bon album avec un son particulièrement moderne!
Brozzy21 - 08 Mai 2015: Merci :) Les chansons font assez modernes pour l'époque je trouve, le son en lui-même (la prod) je la trouve pas mal mais moins puissante qu'avant par contre !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Lordmike

05 Janvier 2009

Black Sabbath sort en 1976 son septIème album : Technical Ecstasy. Petite aparté avant de passer à l'analyse du contenu musical de l'œuvre, la pochette de cet album est je trouve plutôt ratée mais on s'en fiche, ce n'est pas vraiment ce qui nous Intéresse ici. Cette offrande des britanniques est un bon album dans son ensemble cependant il n'arrive pas à la hauteur d'albums antérieurs comme Paranoid, Black Sabbath ou encore Sabbath Bloody Sabbath. Il comporte néanmoins de très bon titres tels que You Won't Change Me et Back Street KiIds, ainsi que des titres très moyens (pour du Black Sabbath) comme Gypsy et All Moving Parts. Les deux premiers cités sont du Black Sabbath pur jus, Ils font mouche dès la première écoute. Quant aux deux autres ce sont deux titres plutôt bof mais bon ils sont tout de même écoutables sans problème et puis, aucun groupe ne peut se targuer de n'avoir sorti que des succès. On n'en voudra donc pas au groupe pour ces deux petits écarts.

Les morceaux It's Alright et She's Gone sont quant à eux intéressants car le premier est chanté par le batteur (Bill Ward à l'époque) et le second comporte du violon et/ou du violoncelle (je ne distingue pas très bien les deux, désolé) ce qui n'est pas monnaie courante chez Black Sabbath. Quand à la production elle reste comme ce qu'a pu nous offrir Ozzy 'n' co. sur les précédents albums, c'est à dire une production peut-être moins soignée que certaines d'autres groupes de l'époque mais qui n'est pas sale et qui donne ce son que Black Sabbath étaient les seuls à avoir. En résumé, Technical Ecstasy est un album simpathique mais si vous ne le possédez pas ce n'est pas un drame. Il n'est indispensable que pour les fans inconditionnels du groupe, les autres peuvent ne pas s'y attarder sans rater grand chose (à part peut-être Back Street Kids qui est tout de même un titre qui accroche vraiment et qui restera un grand titre de la carrière du groupe).

13 Commentaires

10 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

ZazPanzer - 13 Janvier 2010: Moi j'adore cet album, je trouve que sa production est excellente pour l'époque, notamment son gros son de guitare. En fait, dans la vingtaine d'albums que je possède de cette année, j'ai du mal à trouver une prod' meilleure que celle là. Le RnR Over de Kiss est plus léché, mais on ne peut pas vraiment comparer avec Sabbath, pareil pour Rainbow et Thin Lizzy. On pourrait comparer avec le High & Mighty d'Uriah Heep, et je préfère la prod des Sab plus rentre-dedans.

Quant à "Gypsy", je trouve que c'est un morceau génial. Il n'y a de toutes façons pas grand chose à jeter sur cet album, les 2 compos les moins bonnes étant pour moi les 2 dernières, que j'aime beaucoup. C'est sur l'album suivant que les choses vont se gâter.
BDCIron - 08 Décembre 2011: Désolé mais pour moi cet album n'a rien de bon quasiment...
Bolverkrheathenlord - 17 Octobre 2013: Je pense aussi que tu aurais pu débattre un peu d'un titre comme Rock'N'Roll Doctor qui est tout simplement énorme...
illarsen - 07 Mai 2015: Cet album est planant et super lumineux. C'est différent des autres Black Sabbath ; cela dit je l’écoute avec beaucoup de plaisir bien que je ne le considère pas comme le meilleur.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Black Sabbath


Autres albums populaires en Heavy Metal