Sabbath, Bloody Sabbath

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Black Sabbath
Nom de l'album Sabbath, Bloody Sabbath
Type Album
Date de parution Novembre 1973
Style MusicalHeavy Metal
Membres possèdant cet album714

Tracklist

1. Sabbath, Bloody Sabbath 05:45
2. A National Acrobat 06:17
3. Fluff 04:14
4. Sabbra Cadabra 06:01
5. Killing Yourself to Live 05:41
6. Who Are You? 04:12
7. Looking for Today 05:06
8. Spiral Architect 05:29
Total playing time 42:41

Chronique @ leatherface

09 Octobre 2007
Pourquoi un groupe aussi majeur dans l’histoire du rock et du heavy metal est-il aussi "délaissé" dans les colonnes de SOM ?
Essayons de rendre honneur à Black Sabbath par ces quelques lignes concernant cet album qu'est "Sabbath Bloody Sabbath" le 5ème de leur discographie.

A l'écoute de ce disque, on sent une volonté d’approfondissement et de diversification musicale que les 4 anglais avaient déjà amorcée sur le "Black Sabbath Vol.4", d’ailleurs ceci ne sera pas pour me déplaire.
"Sabbath Bloody Sabbath" commence par le morceau titre de l'album, un titre à la fois lourd, mélodique, et fort bien arrangé avec ses guitares acoustiques sur les refrains. On reconnaîtra sans mal la voix haut perchée et nasillarde d'un Ozzy Osbourne inspiré, la batterie nerveuse de BIll Ward, la basse ronflante de Butler et la guitare de Iommi qui nous balance ses riffs en Ré Bémol (accordage précurseur et incroyablement bas pour l'époque que les groupes de métal ne finiront pas d’exploiter en poussant le vice encore plus loin ou "bas", devrais-je dire).
L'album reste égal tout au long de ses 8 titres, beaucoup de refrains anthologiques qui ont fait du Sabbath ce qu'Il est ("Killing Yourself to Live", "Lookpng for Today"), les guitares acoustiques sont utilisées de manières assez fréquentes pour donner du relief aux refrains par rapport aux couplets destinés aux riffs de grattes bien heavy du 'Sieur Iommi.
On reste assez marqué tout de même dans ce disque par tous ces instruments plutôt "folkloriques" pour un groupe dit de hard rock (cf. : le titre Instrumental "Fluff" avec ses clavecins et ses guitares acoustiques, ou encore "Looking for Today" avec sa combinaison flûtes / guitares folk sur les refrains).
Mention spéciale au titre "Sabra cadabra" très entraînant avec son gimmick entêtant, très rock 'n' roll qui nous permet de ne pas oublier d'où vient Black Sabbath ! Titre vraiment bourré de feeling, avec ses parties de piano groovy en outro se mêlant avec les cris bien placés et dosés du grand Ozzy.
NB : morceau qui fut repris par Metallica dans leur "Garage Days Re-Visited" sous forme de medley avec "A National Acrobat" également issu de "Sabbath Bloody Sabbath", mais bien loin d'égaler l'original à mon goût !

"Killing Yourself to Live", autre tuerie de ce disque, avec ses soli de guitare quasi permanents, ses duos guitares / chant qui me rappellent la grande époque du blues, sa structure en béton armé passant d'un tempo médium tout le morceau à un tempo relativement rapide à la fin avec déluge de riffs de guitares, et soli dans tous les sens.
Seul point négatif : le titre "Who Are You", morceau assez pauvre et chiant agrémenté de synthés bizarroïdes, qui certes, je l'accorde, sonnent assez expérimentaux pour l'époque mais qui ne fonctionnent pas pour moi chez Black Sabbath.

Pour finir, je dirais qu'on est face à un bon album du Sabbath, moins doom mais toujours efficace. Tony Iommi y est certainement pour beaucoup, ses soli de guitare bluesy et ses riffs précurseurs du heavy metal ne passent vraiment pas inaperçus. Tout comme la voix d'Ozzy Osbourne qui sait se faire autant puissante, rocailleuse et agressive dans les aigus. La basse / batterie est également très solide et fonctionne à merveille. Enfin, les arrangements acoustique et autres instruments "folkloriques" montrent parfaitement que Black Sab n’était pas dans une voie de stagnation mais bien dans une démarche de faire progresser leur musique album après album !

7 Commentaires

11 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

yozzy - 02 Août 2008: jaime bcp cet album mais je trouve who are you excellent pk ne pas dire que changes ne marche pas avec black sabbath pcq qu'il est au piano
ARNOBITUARY - 16 Mai 2012: Actuellement, j'l'écoute (pour la 1ère fois)
...mais pourquoi ais-je attendu aussi lgtemps ?!...J'me régale !
Brozzy21 - 31 Octobre 2014: Merci pour la super chro ! Bizarrement cette album m'a jamais trop plu alors que je suis fan du groupe ... Trop expérimental je pense, je préfère les quatre premiers !
samolice - 07 Novembre 2015: Chronique de P. Benain dans le Rock n Folk de janvier 74 avec les NY Dolls en couv' :
"Titres transparents, morceaux plats, humour à bon marché, disque sans intérêt. Du hard-rock(peut-on encore le nommer ainsi?) de basse extraction vinylique, devenu un procédé facile pour s'enrichir mécaniquement. Des compositions qui n'ont d'industrielle et de malsaine que la manière dont elles sont faites. Un profond manque d'originalité caractérise cette musique de routine. J'ai l'impression d'avoir déjà entendu chacun des morceaux des dizaines de fois un peu partout (cf Status Quo, etc...).
Black Sabbath est avant toute chose un groupe de hard dont la fonction est de faire taper du pied et c'est très bien ainsi. Encore faut-il avoir des raisons pour propager cette violence, cette révolte, énergie (raisons autres que pécuniaire). D'autre part, pourquoi aller se perdre dans une pseudo recherche instrumentale stérile, qui non seulement diminue l'impact, la force de la musique, mais ennuie réellement au bout du second morceau? Quand on vient d'apprendre à se servir d'un synthétiseur, on èvite de faire ses premières gammes sur un disque (" Who Are you ").

Bien vu l'aveugle!
Merci pour la chro.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ wodulf

06 Janvier 2013

Une nouvelle ère

La période entre le Vol.4 et Sabbath Bloody Sabbath n’a pas été très active pour Black Sabbath et on peut même parler d’un gros passage à vide durant toute l’année 1973. Selon l’aveu de Tony Iommy lui-même, le Vol.4 a amené le groupe dans une sorte d’impasse créative. Plus personne n’avait d’idée et Iommy déclare à ce sujet que « tous les autres restaient assis à rien foutre et attendre que je fasse tout. Et si je n’avais pas bougé mon cul, personne n’aurait rien fait ».
Le Vol.4 marquant l’achèvement d’une ère pour le groupe, il fallait une sorte de renaissance créative. Voilà comment doit être considéré ce Sabbath Bloody Sabbath qui va amener Black Sabbath sur des terres plus expérimentales et prog’.
Cependant, le groupe n’a pas pour autant tiré un trait sur son passé, loin de là. Déjà, sur le morceau titre, « Sabbath Bloody Sabbath », nous pouvons y retrouver toute la lourdeur de la période Master of Reality. De même que pour l’instrumental acoustique « Fluff » qui est indiscutablement à rapprocher de « Orchid » et « Laguna Sunrise ». Voilà, nous savons donc que nous avons bien affaire à un album de Black Sabbath.
De plus, sur « A National Acrobat » et « Sabbra Cadabra », le groupe va proposer une musique beaucoup hard rock avec des guitares très électriques. Cependant la fin de « Sabbra Cadabra » sur laquelle le groupe nous fait pratiquement du Yes, avec Rick Wakeman en invité, annonce la face B.
En fait, tous les morceaux les plus expérimentaux sont regroupés sur cette face B, certainement de manière intentionnel pour éviter de trop déstabiliser les fans. Donc voilà, beaucoup de piano, synthétiseurs, flûtes et guitares acoustiques vont un peu prendre le pas sur les passages électriques, notamment sur « Who Are You » avec ses synthé un peu inquiétant. D’ailleurs l’utilisation de synthétiseurs – que l’on va aussi beaucoup entendre sur « Spiral Architect » était quelque chose de peu banal pour l’époque dans l’Univers du rock dur.
En conclusion, même si on sent bien que l’envie de Black Sabbath ici est d’explorer, d’expérimenter, à aucun moment, le groupe n’oublie ses racines. Voilà pourquoi Sabbath Bloody Sabbath est un grand disque de Black Sabbath.

8 Commentaires

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
Elevator - 06 Janvier 2013: Je n'aurais pas dit mieux. J'adore cet album !
MattMaiden - 06 Janvier 2013: Idem ! Et la pochette "double", avec un côté satanique l'autre côté angélique est la plus remarquable de leur discographie qui comprend pas mal d'horreurs visuelles ! 2 chansons sortent du lot à mon sens, la chanson-titre et Killing Yourself To Live avec son refrain entêtant et le touché identifiable entre mille du gratteux aux bouts de doigts tranchés ! Merci Wodulf !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Black Sabbath


Autres albums populaires en Heavy Metal