Seasons of Tragedy

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Benedictum
Nom de l'album Seasons of Tragedy
Type Album
Date de parution 11 Janvier 2008
Style MusicalHeavy Progressif
Membres possèdant cet album63

Tracklist

1. Dawn of Seasons
2. Shell Shock
3. Burn It Out
4. Bare Bones
5. Within the Solace
6. Beast in the Field
7. Legacy
8. Nobodies Victim
9. Balls to the Wall
10. Steel Rain
11. Seasons of Tragedy
Bonustrack (Japan Only)
12. Rainbow in the Dark (Dio Cover)
Bonustrack (Limited Digipack Edition)
13. Catch the Rainbow (Rainbow Cover)

Commentaire @ metalpsychokiller

01 Juin 2009
BENEDICTUM / Seasons of Tragedy

Benedictum et son Uncreation avait été pour moi, une des bonnes découvertes de l’année précédente. Un Heavy surpuissant à l’excellente prod US, au service d’une voix unique et dévastatrice. Qu’en serait-il du second album des 5 de San Diego, confirmation ou déception ?

La réponse sera fonction de votre ressenti à l’égard de leur première galette.

Un changement de Line Up à la batterie. Paul Courtois remplace Blackie Sanchez ; bon nombre de guests Georges Lynch (ex Dokken) ; Manu Schmidt (ex Rage, Grave Digger) ; Craig Goldy (Dio) et bien sûr Jeff Pilson (Dokken, Foreigner et prod) et on reprend la même recette.

Ce « Seasons of Tragedy » est plus homogène et son tempo plus middle voir prog. Moins de violence, d’explosivité pure mais des morceaux « lourds » à l’énergie sous-jacente faisant mouche à chaque fois … En partie de part la grâce de Véronica dont la voix sublime tout (a noter sa voix « féminine » sur Steel rain !).

Alors bien sur, les refrains de « Shell schock, Burn il out, Bare bones, sont convenus … L’intro de « Seasons » a le même petit goût de « déjà vu » et les deux reprises « Back to the wall/Accept » et « Rainbow in the dark/Dio » (digipack) quoique bien ficelées, n’apportent rien. Mais l’ensemble reste malgré tout excellent, et de la même veine que l’opus précédent.

Car Benedictum est unique dans la scène métal actuelle. En grande partie par le talent de sa valkyrie, mais surtout par des compos sur mesure lui permettant de nous subjuguer.

En conclusion, je dirai confirmation d’un style, d’une voix … d’un groupe. Mais petite déception car après l’électrochoc et la surprise du Uncreation, la barre était placée bien haute.

Metalspychokiller

0 Commentaire

4 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Benedictum


Autres albums populaires en Heavy Progressif