And the Forests Dream Eternally

Liste des groupes Death Black Behemoth (PL) And the Forests Dream Eternally
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Behemoth (PL)
Nom de l'album And the Forests Dream Eternally
Type Album
Date de parution Août 1995
Style MusicalBlack Metal
Membres possèdant cet album194

Tracklist

Re-Issue in 2005 by Metal Mind Productions with 3 bonustracks taken from "Bewitching the Pomerania" EP.
1. Transylvanian Forest 05:35
2. Moonspell Rites 06:02
3. Sventevith Storming Near the Baltic (Version 94) 05:59
4. Pure Evil and Hate 03:09
5. Forgotten Empire of Dark Witchcraft 04:11
Bonustracks (Re-Issue 2005)
6. With Spell of Inferno (Mefisto) 04:38
7. Hidden in the Fog 05:12
8. Sventevith (Storming Near the Baltic) (Version 97) 05:15
Total playing time 24:56

Chronique @ Kairos

08 Janvier 2012

Behemoth, aujourd'hui, est un des groupes de Death Metal les plus exposés médiatiquement, signé chez Nuclear Blast, enchaînant les tournées et depuis le terrible Thelema 6 cumulent les très bonnes, voire excellentes sorties. Avec cette chronique, je vous ramène bien avant tout ça. Nous sommes alors en 1994, 3ème année d'existence pour le groupe de Nergal (chant, guitare), Baal Ravenlock (batterie) et Desecrator (guitare, basse). Les jeunes blackeux se sont forgés un nom dans l'Underground polonais par le biais de ses précédentes démos The Return of the Northern Moon et ...From the Pagan Vastlands assez prometteuses. Ils commencent déjà à effectuer quelques dates, et apparaissent de partout dans les fanzines de l'époque. Le groupe était poussé par la passion, et, émerveillés par la nouvelle scène Black Metal norvégienne et à l'instar de ses compères de Graveland, les 3 amis ont l'idée de jouer de ce genre. Et pourtant, à la façon du groupe Death mais en Black Metal, ils ont commencé par jouer quelque chose de très proche de Celtic Frost et Venom. Enfin je m'égare. La formation, signée chez le minuscule label Entropy Records après avoir été propulsée par le label de leur ami et mentor Krzysztof Azarewicz, qui écrit par ailleurs des lyrics pour le groupe, décide alors de sortir ce mini. Qu'en est-il ? Le MCD commence par Transylvanian Forest et son intro forestière, avec ces croassements et ce vent de bois. Le tout s'éteint pour laisser le groupe exprimer sa haine. Et soudain la rage du groupe nous saute à la gueule : les riffs de guitares sont tranchants, ne s'attardant sur aucune subtilité, ayant pour seul but de tout détruire. Baal martèle derrière ses fûts avec une conviction certaine, et avec une frappe qui bien qu'elle n'est pas très rapide se démarque par sa précision. Nergal, alors âgé d'à peine 17 ans, hurle dans son micro avec une force indéniable. La production est sale, très crue, sans fioritures et enregistrée avec les (minables) moyens du bord. Mais je vais vous dire franchement : on s'en fout, un peu comme on se fout que la production de Darkthrone soit digne d'un garage. Les polonais ont la passion et la hargne, et ici c'est ce qui compte.

Soyons clairs, je ne vais pas vous mentir : ne vous attendez pas à du génie ou je ne sais trop quoi. Le groupe suit la trace de ses aînés, puisant dans Mayhem et Hellhammer, avec un côté épique tirant plutôt vers du Bathory sur les 3 premiers albums. En plus, autant le dire tout de suite : il n'y a pas vraiment d'originalité là-dedans. Bien que le groupe ait une certaine personnalité, il n'y a absolument rien de novateur dans ces riffs enragés et rapides, juste une hargne ancrée dans la musique qui les pousse en avant. Le côté épique et païen que le groupe développera encore plus par la suite est un atout pour le trio, leur permettant de se démarquer de la masse. Le tout n'est pas forcément très égal, pas très abouti ou recherché, mais la recette fonctionne à merveille. Le tout n'est tourné que vers qu'un seul point : l'efficacité. L'efficacité de ce True Black Metal tirant parfois vers le Pagan, par le biais de riffs dévastateurs et d'une batterie organique au possible. Bien que les influences du groupe soient clairement audibles, notamment Darkthrone, on sent qu'il y a un clair potentiel qui dévoilera une âme, et un début de personnalité ancrée. Que ce soit à travers le mid-tempo Moonspell Rites, le rageur Sventevith Storming Near the Baltic ou ,ce qui est pour moi la première tuerie du groupe et qui revient encore aujourd'hui dans certaines prestations, Pure Evil & Hate, on sent que la formation de Gdansk a son propre sens du riff. Pure Evil & Hate est à la fois enragé et accrocheur, et la simplicité du morceau le rend encore plus agressif. Le tout est crade, minimaliste, mais enragé et entêtant même. Malgré cela, le tout n'est pas très diversifié et parfois légèrement répétitif, et souffrant de vocaux pas très bien mis en valeur. Au final, cette 4ème sortie du jeune groupe annonce leur premier album Sventevith (Storming Near the Baltic) au biais d'un Black Metal peu original mais efficace. La bande de Nergal pond ainsi un assez bon MCD, et les 3 compères feront évoluer leur musique dans le bon sens sur Sventevith.

Kairos

58 Commentaires

10 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

Kairos - 09 Janvier 2012: @Ihomachin : tu dis ça mais tu ponds des chroniques toutes plus merdiques les unes que les autres mais en restant crédible parce que tu te la joues Trve warrior of Black.

MrPropre : t'as le droit d'avoir un avis, mais peu de personnes sont d'accord avec toi ici, que ce soit moi, mayhempleindechiffres ou BG (qu'a mis 15 à ce MCD).
Ihopeyoudie - 09 Janvier 2012: Les miennes par rapport aux tiennes, ont que des choses vraies dedans. C'est moche la vie, mais c'est comme ça.
@Mr_Propre: Begaymoth c'est déjà un groupe de merde, y'a bien mieux en Pologne.
Mehdi_el - 09 Janvier 2012: Plus haut il était question de conseils de la part des « grands chroniqueurs », mais bon personnellement quand je vois des commentaires du type : « Mais quelle chronique de merde. » ou encore « Elle colle bien à l'album tu trouves pas? » (ce qui sous entend encore une fois qu'il s'agit d'une chronique de merde au même titre que l'album -> il serait bon de développer), je ne vois plus trop où sont les conseils, c'est complètement contre constructif ! Et après on cache les commentaires de mayhem72300, qui, dans le fond exprime comme même son avis.
Pour ce qui est du groupe Behemoth, je dirais qu'ils produisent un musique que j'apprécie dans laquelle je retrouve une certaine personnalité. Après je ne suis pas fan de ce MCD dans mais bon, chacun a ses goûts !
opeth59 - 09 Janvier 2012: Bon, je locke afin que les esprits se calment
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Behemoth (PL)


Autres albums populaires en Black Metal