PORTAIL : SPIRIT OF METAL | SPIRIT OF ROCK           Français
login :
Inscription   Pass perdu ?   
                       
Liste: # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Liste par genre  
Do you want to change your language ?
    English     Français     Deutsch     中文     Português     Español     русский     Polski
Close
Liste des groupes Thrash Metal Artillery When Death Comes
CD, date de parution : 15 Juin 2009 - Metal Mind Productions
Style: Thrash Metal

NOTE SOM : 16/20
Toutes les notes : 17/20 Vous devez être membre pour déposer une note
Tracklist
1. When Death Comes
2. Upon My Cross I Crawl
3. 10.000 Devils
4. Rise Above It All
5. Sandbox Philosophy
6. Delusions of Grandeur
7. Not a Nightmare
8. Damned Religion
9. Uniform
10. The End

modifier l'album  imprimer cet article
91 membres possèdent cet album Album suivant
ajouter une chronique Album précédent

 buy
 buy
 buy
 buy
 buy
 €5,34
44 avis 2 17/20
Chronique
16 / 20
    da_sway, Vendredi 10 Juillet 2009 parlez-en à vos amis  
Un grand cru 2009

Voilà bien une dizaine d’années que les danois se montraient relativement discrets, au point que Michael Schützer, le lead-guitar d’Artillery, avait confirmé en novembre 2007 que les thrashers du grand nord étaient de nouveau actifs, sous-entendant par là que tout était bien au point mort auparavant.

Artillery a toujours été considéré comme un groupe de thrash de seconde zone, alors qu’ils furent très tôt présents sur la scène alors naissante, avec notamment leur première démo « We Are the Dead » qui  sortait en 1982.

Pourtant, leur biographie est ornée notamment de deux très bon albums qui auraient mérité meilleur sort : la doublette infernale « Terror Squad »/ « By Inheritance ».

Plusieurs raisons expliquent cela, notamment des démos prometteuses s’enchaînant mais suivies par un premier réel album « Fear of Tomorrow » un peu poussif d’autant plus qu’il sortait alors que de nombreuses perles venaient ou allaient voir le jour.

Mais ce n’est pas l’unique facteur, l’origine géographique bien éloignée des racines du genre, de fortes dissensions internes et même selon les membres d’Artillery, un manque de support flagrant de leurs différents labels eurent raison de leur réputation.

Voilà deux ans donc que le groupe se penchait sur ce « When Death Comes », surfant, comme quelques autres antiquités, sur la vague « revival thrash » pour renaître de ses cendres. Comme les vieux ont l’air de mieux s’en sortir à ce petit jeu que les petits nouveaux, on ne peut que se réjouir de leur tentative de come-back.

Toutefois, le groupe en a profité pour faire peau neuve au niveau du chant. De moins en moins impliqué dans la vie du groupe, Flemming Rönsdorf s’est fait remplacé par Søren Adamsen.

Sur la forme, cela ne change pas énormément. Adamsen chante à peu près dans les mêmes tons, pouvant faire monter sa voix très haut, plus que ne le pouvait Rönsdorf à mon avis. Difficile de faire une comparaison évidente, tant le groupe semble avoir trouvé en Adamsen le même profil de chanteur, pour ne pas déroger à l’identité du groupe Artillery. Le profil a l’air juste un peu plus jouvenceau, ce qui se ressent.

Artillery semblerait avoir trouvé dix idées, puis les avoir développés toutes de la même façon pour façonner les dix titres qui composent cet album. Alors, l’album passe un peu pour linéaire et difficile de sortir un titre du lot. C’est bien le seul défaut car quelles idées !

Chaque titre apporte son lot d’originalité et apporte sa petite pierre à l’édifice. Je pense notamment aux titres « Not a Nightmare » et « Uniform ».

Un chant pertinent et varié ; parfois grondé, parfois chanté, parfois hurlé mais surtout en grande partie juste ; allié à une intensité de tout instant constituent les ingrédients d’un mélange thrash/heavy équilibré et efficace.

Rapidité et puissance se relaient, s’entrecroisent et parfois même s’embrassent avec brio, en témoigne le trio majeur de l’album : « When Death Comes » / « 10.000 Devils » / « Rise Above It All ».

Tout cela sans oublier les touches mélodiques grâce à Adamsen et aux solis. Ecoutez-donc la superbe semi-ballade « Delusions of Grandeur » et laissez-vous convaincre !

Cet album est pétri de qualités et réhausse un peu le niveau de cette mouvance revival. Si on doit retenir une chose de ce pseudo « épiphénomène », ce n’est pas cette multitude de nouveaux groupes à l’arrière-goût de prémâché caché sous une sauce de nostalgie, mais bien les nouveaux albums de vieux briscards pas forcément reconnus.

S’il en reste, comme moi, pour encore croire à un avenir à ce style qu’est le thrash, je vous dirais qu’il n’est pas dans le passé ressassé, mais bien dans la modernisation du genre dans la lignée de ce très bon « When Death Comes ».

J’espère de tout cœur que ce grand cru 2009 leur rétablira un rang plus noble dans la hiérarchie.




19 Commentaires

Spirit of Metal Webzine © 2003-2014 ‘Think different, think metal.’ Contact - Liens
Follow us :