Goi, Rode, Goi !

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Arkona (RUS)
Nom de l'album Goi, Rode, Goi !
Type Album
Date de parution 28 Octobre 2009
Produit par Sergei Lazar
Style MusicalFolk Pagan
Membres possèdant cet album257

Tracklist

Also known as "Гой, Роде, гой!"
1. Гой, Роде, гой! 06:15
2. Тропою неведанной 06:24
3. Невидаль 04:40
4. На моей земле 15:09
5. Притча 00:55
6. В цепях древней тайны 06:24
7. Ярило 02:31
8. Лики бессмертных богов 05:18
9. Коло Нави 04:17
10. Корочун (instrumental) 02:12
11. Память 05:46
12. Купалец 02:52
13. Аркона 06:37
14. Небо хмурое, тучи мрачные 10:27
Total playing time 1:19:47
TRANSALATION IN ENGLISH
1. Goi, Rode, Goi ! 06:12
2. Tropoiu Nevedannoi 06:23
3. Nevidal 04:34
4. Na Moey Zemle 15:09
5. Pritcha 0:54
6. V Tsepiakh Drevney Tainy 06:26
7. Yarilo 02:31
8. Liki Bessmertnykh Bogov 05:18
9. Kolo Navi 04:18
10. Korochun 02:11
11. Pamiat 05:45
12. Kupalets 02:48
13. Arkona 06:38
14. Nebo Hmuroe, Tuchi Mrachniye (Sullen Sky Lurid Clouds) 10:27
Total playing time 1:19:34

Commentaire @ Herravdod

09 Janvier 2010
Arkona remet les couverts !
Arkona est un groupe formé en 2002 de Folk/Pagan Metal avec une certaine tendance vers le Death Metal. Leur musique comporte autant de passages typiquement folkloriques, avec des instruments tels que la guimbarde et la flûte, que de passages totalement Death. Leurs paroles sont inspirées de tout ce qui est mythologie slave. Et oui, ce 5ème opus du groupe slave tant apprécié fait fureur.

Cette fois, ils nous mettent directement dans l'ambiance avec l'intro de la première chanson qui porte le même nom que l'album, «Goi, Rode, Goi!». Des vagues agitées, du vent, et ça part ! Par dessus un rythme plus ou moins tribal de batterie, une guitare et un accompagnement d'instrument folklorique, on peut entendre les choeurs typiquement Russes de Masha. Tout cela très vite suivi d'un cri et ça repart dans une partie plus brutale, puis on continue avec les chants folk à nouveau. Comme à son habitude, Masha gère très bien le mélange entre une voix douce, un choeur et une voix gutturale, criée. Au milieu de l'enregistrement arrive le moment du break, un chant accompagné de voix masculine cette fois qui fait effet, on se croirait parmi les slaves ! Un autre break suit pas très loin après, beaucoup plus joyeux et motivant que le reste de la chanson, mais très efficace malgré tout. Tout au long de «Goi, Rode, Goi!» nous suit une ambiance grave et un peu apeurante, mais sans ça, cette chanson perdrait de sa valeur ! Contrairement à la chanson titre de l'album, les membres d'Arkona ne perdent pas de temps pour la deuxième, «Tropoiu Nevedannoi». Aucune intro, il suffit de deux coups de caisse-claire et ça part sur du blast beat accompagné d'un furieux riff de guitare. Masha non plus, ne perd pas de temps pour entrer dans le vif du sujet. Mais après ce passage pour le moins brutal (mais ô combien merveilleux) Masha reprend à nouveau une voix douce et presque sensuelle. Évidemment, les instruments folkloriques tels que la guimbarde et la flûte ne manquent point à l'appel. A la fin de la chanson, c'est reparti pour un choeur Russe des plus beaux. Puis l'on continue avec une intro à la flûte...

Cet album regorge de rebondissements pour le moins inattendus mais excellents. Tout les passages d'un riff rapide à un riff lent, et inversement, tout les moments totalement folk et tout les passages totalement brutaux instaurent un relief à l'album. Dans la chanson «Na Moey Zemle», par exemple, un chant doux accompagné d'un rythme tribal nous motive, pourtant, sans que l'on si attende vraiment, ça change sur un passage des plus brutaux de l'album, immédiatement suivi à nouveau d'une mélodie folk. Cela montre tout le potentiel et le talent d'Arkona, qui a composé, dans cet opus, des hymnes de 15 et de 10 minutes. («Na Moey Zemle», «Nebo Hmuroe...»). Et oui, car l'on ne parle que trop rarement du talent du groupe. Mais qui serais-je de vous apprendre qui sont ces slaves ?
Pourtant trop méconnu à mon goût, Arkona reste l'un de mes groupes de Folk préféré.

Merci de m'avoir lu, Keep On Bangin' Mad !

13 Commentaires

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

AngelOfTheLastHope - 22 Avril 2010: "Goi" est une formule de salut, un peu comme le "hail" anglais, et Rode est le nom d'un dieu de la mythologie slave. La chanson de ce nom est le récit de marins en perdition qui prient Rode avant de mourir.

Heidevolk et Obtest (ainsi que Skyforger et d'autres) apparaissent sur Na Moey Zemle; je crois d'ailleurs me souvenir que certains membres de ces groupes ont participé à la composition.

A part ça, bonne chronique et excellent album! :)
tonybatterie - 17 Août 2010: Un album vraiment génial!! La chanson Liki Bessmertnykh Bogov est une vraie tuerie, à me donner des frissons.
PsyStorm - 20 Mars 2011: Quelques "critiques" de mon côté. C'est aussi à ca que ça sert les coms.

Arkona n'est pas méconnu, il ne faut pas exagérer...Ils le sont certes moins que Korpiklaani ou Eluveitie, mais ils sont relativement connu tout de même.

Les passages "Death" j'attends que tu me les montre...Cette manie d'utiliser ces termes pour qualifier des musiques qui commencent un peu à "gueuler", ca me dépasse...

Sinon la chro (ou le commentaire plutôt) est trop "technique". Il ne s'agit pas de dire ce qu'il se passe à la seconde 49 de la piste 4...

Enfin, j'aime beaucoup cet album d'Arkona, mais je préfère contrairement à vous Ot Serdtsa K Nebu, un peu plus "fin" peut être.
orionzeden - 05 Décembre 2011: Je tiens a remercier alonewithL qui m'a fait découvrir ce groupe sans le vouloir et j'aime beaucoup. Mais comment faites vous pour retenir les titres?
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ mariosmash

13 Janvier 2010
Quand j' ai su qu' Arkona allait sortir un nouvel album en novembre, j' ai directement demandé à mon disquaire metal de m' en garder un de coté. Quelque mois plus tard je suis venu acheter l’album tant attendu. Et depuis un mois je l’ai pas mal écouté, et j’aimerais partager mon avis sur cet album, un des meilleurs du moment en folk metal. Tout d’abord la jaquette: fidèle à Arkona, des païens bras levés autour d’un grand feu, le tout au bord d’une falaise contemplée par un de leur dieux, Rod, dans le ciel. La mer est grise, un Knörr accosté dans l’écume... On est bien dans une ambiance de viking, ou plutôt comme ils s’appellent en Russie, Rus ou encore Varègues.

Ensuite le groupe, leur style de musique, leur son: Et bien on ne présente plus Arkona à un amateur de folk metal. Donc du metal accompagné de divers instruments folkloriques, pour Arkona ce sera: Tin et Low whistle, Biniou, Cornemuse, Mandoline, Ocarina, Accordéon Violon et Guimbarde (rien que ça !). Leur metal est assez bourrin, c’ est peu de le dire, surtout quand on apprend que tout cela est chanté par une fille (c’est ce qui fait le charme d’Arkona aussi...).En effet on a affaire ici à une chanteuse qui peut sortir de grands hurlements comme elle peut sortir une douce voie claire, ce qui est vraiment intéressant. Le style du groupe n'a quasiment pas changé depuis les opus précédents, le chant clair est un peu plus travaillé que les albums précédents à mon goût, plus présent, ce qui est une bonne chose (qui empêche un peu le groupe de tourner en rond). Le son sur cet album est très bon, chaque instrument s’entend bien, donc rien à redire, c’ est du bon son (Napalm records oblige).

L’ ensemble passe très bien, même si l’album est relativement long (79 min 42) et détient le record de temps parmi mes CD Pagan. La chanson de l’album est selon moi la numéro 4, nommée « Na Moey Zemle (In My Land) » qui est un vrai chef d’œuvre, je m’explique: En plus d’être une chanson sublime, elle est un Pagan Fest à elle toute seule. En effet on retrouve des invités de taille, (2 membres de Manegarm, 2 membres d’ Obtest, 3 membres de Skyforger! 2 membres d’ Heidevolk, et enfin 1 membre de Menhir !) et tout ces invités chanteront (ou joueront violon et flûte) à un moment ou un autre de la chanson, un réel plaisir. De plus à l’apparition de chaque membre d’un groupe, on reconnait clairement leur style, par exemple on entend du Manegarm en plein milieu d’Arkona, génial!

Le reste de l’album est très réussi aussi, on retrouve les ambiances propres au groupe, tantôt festives, tantôt agressives, ou encore calmes, c’ est du Arkona.
Bref, pour moi cet album est le meilleur du groupe Russe, tout est irréprochable du moment qu’on aime le style d’Arkona (sauf peut être l’air de flûte dans le bonus de fin qui donne mal au crâne!). Je met comme note un 18/20, L’album perd ces 2 points à mes yeux à cause de sa longueur un peu trop importante (79 min 42 !) , et un autre point parce que rien n’est parfait, bien sûr. Un CD à se procurer absolument pour tout mordu de folk metal.

4 Commentaires

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
AlonewithL - 17 Fevrier 2010: C'était bien la piste 4 ou j'entendais la grosse voix caverneuse de heidevolk.Excuse moi de ne pas t'avoir lu avant.
Little_Scarab - 24 Fevrier 2010: Très allechant je m'y met dès que possible, quand a la durée de l'album je trouve ca bien, ca montre de l'investissement de la part du groupe et on se plaint bien trop souvent de la durée trop limite de crtains album
 
mariosmash - 25 Fevrier 2010: Salut, je suis daccord avec toi. Mais un album de cette longueur est tout de même difficile a écouter en entier (mal de crâne lol)

bonne écoute!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Arkona (RUS)


Autres albums populaires en Folk Pagan