PORTAIL : SPIRIT OF METAL | SPIRIT OF ROCK           Français
login :
Inscription   Pass perdu ?   
                       
Liste: # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Liste par genre  
Do you want to change your language ?
    English     Français     Deutsch     中文     Português     Español     русский     Polski
Close
Thrash Metal Anthrax Volume 8 - the Threat Is Real
CD, date de parution : 21 Juillet 1998 - Ignition / Sanctuary Records
Style: Thrash Metal

NOTE SOM : 15/20
Toutes les notes : 16/20 Vous devez être membre pour déposer une note
Tracklist
Re-Issue in 2003 by Sanctuary Records with 3 bonustracks.
1. Crush 04:22
2. Catharsis 04:53
3. Inside Out 05:32
4. Piss'n'Vinegar 03:12
5. 604 00:36
6. Toast to the Extras 04:24
7. Born Again Idiot 04:12
8. Killing Box 03:43
9. Harms Way 05:14
10. Hog Tied 04:38
11. Big Fat 05:59
12. Cupajoe 00:46
13. Alpha Male 03:06
14. Stealing from a Thief 05:34
15. Pieces (Hidden Track) 05:00
Bonustracks (Re-Issue 2003)
16. Giving the Horns
17. Bends
18. Snap / I'd Rather Be Sleeping
Total playing time 1:01:11

modifier l'album  imprimer cet article
183 membres possèdent cet album Album suivant
ajouter une chronique Album précédent

 buy
 buy
 buy
 buy
 €19,29
 buy
41 avis 1 16/20
Commentaire
16 / 20
    vincysteria, Samedi 25 Juin 2011 parlez-en à vos amis  
Anthrax prouvent ainsi qu'ils sont toujours là et nous font vibrer avec leur musique.

Les années 1998/1999 ne furent pas les années les plus reluisantes du Big 4. Metallica sortait son "garage-reprise" certes sympathique et agrémenté de bonnes chansons mais on pouvait attendre plus d'originalité pour un tel groupe. Slayer avec "Diabolus in Musica", s'embourbait dans un trah brutal, répétitif et sans saveur... Papi Mustaine et son Megadeth pondaient en 1999 ce que l'on considère aujourd'hui comme une erreur de parcours avec un "Risk" absolument pas convaincant. C'est ainsi qu'Anthrax arrive à sortir son épingle du jeu en proposant un album "Volume 8 : the Threat Is Real" d'un niveau bien supérieur aux 3 cités précédemment. L'album démarre en trombe avec Crush. On voit immédiatement que la production a fait du bon boulot: le son est impeccable malgré des guitares saturées au possible. Les mélodies sont axées sur le refrain et cela va se démontrer tout au long de l'album. Catharsis est un excellent morceau servi par un riff intéressant et un son plus clair que sur le reste des chansons. Le solo est très bon avec des tonalités plutôt rock.

Inside Out est pour moi la meilleure chanson de l'album : intro calme qui démarre ensuite sur un riff particulièrement lent. La chanson repose entièrement sur le refrain où John Bush hurle à s'en faire péter les cordes vocales et qui module sa voix de manière magnifique par la suite. Une superbe chanson. Ensuite le groupe nous propose "Toast to the Extras" : une chanson country qui nous prouve qu'Anthrax est capable d'adopter différents styles de musique et le fait de fort belle manière. Un morceau très réussi qui enchaîne sur "Born Again Idiot". Chanson beaucoup plus musclée que la précédente. Elle est ce qu'on appelle un "Mosh part": variations de tempos comme Anthrax sait si bien le faire. Un riff en béton qui donne envie de headbanguer ! Une des rares chansons de l'opus à mettre la voix un peu en retrait pour laisser la furie musicale s'exprimer. L'album continue de plus belle avec "Killing Box" : intro très intéressante qui débouche sur un riff plutôt lent et puissant. Une fois encore le refrain est mis en avant. Des effets assez étranges font guise de solo. A savoir que Sir Phil Anselmo de Pantera (Mais est-ce utile de le préciser ??) nous gratifie de quelques uns de ses hurlements !

L'album se poursuit avec une semi-balade "Harms Way" qui permet ainsi de ralentir le rythme assez violent.. John Bush semble se faire plaisir et module beaucoup sa voix. Un morceau agréable mais sans plus. Comme la chanson précédent "Hog Tied" est un morceau sympathique mais qui s'oublie très rapidement malgré un riff puissant. Big Fat est une très bonne chanson "Mosh". Intro étrange qui nous balance direct un riff entêtant. Charlie s'amuse à rajouter toutes sortes de percussions qui collent bien au morceau. Une fois encore le refrain est le support de la mélodie. Avec son accélération dans la seconde partie du morceau qui enchaîne sur un bon solo, la structure de cette chanson ressemble à "I'm the Law" avec de la vitesse et de la fougue en moins.

La dernière chanson de l'album "Stealing from a Thief" est un mosh part par excellence. Avec son refrain qui reste gravé dans notre tête, ses changements de rythmes et cette superbe voix qui en font une des meilleures chansons de cet opus. La seconde partie du morceau est une balade entièrement jouée en acoustique. John Bush nous montre une fois encore ses immenses talents de vocaliste. Chanson vraiment agréable qu'on prend plaisir à écouter. Parmi les déceptions on trouve "Piss & Vinegar" répétitif et lassant au bout de quelques écoutes avec un solo particulièrement peu inspiré. "604" où Bush se contente de répéter 3 phrases pendant une trentaine de secondes sur un riff simpliste. "Cupajoe": chanson sans le moindre intérêt et "Alpha Male" qui est trop linéaire et ne parvient pas à nous captiver. Monsieur Dimebag Darell (excusez du peu) nous fait le plaisir de jouer sur "Inside Out" et "Born Again Idiot". Au final nous avons un très bon album d'Anthrax. Tous les musiciens sont au summum de leur forme. Nous avons la confirmation que Scott Ian est un riffeur (les nombreux solos approximatifs le prouvent). Anthrax prouvent ainsi qu'ils sont toujours là et nous font vibrer avec leur musique.

16/20




8 Commentaires

Spirit of Metal Webzine © 2003-2014 ‘Think different, think metal.’ Contact - Liens
Follow us :