The Inexorable

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Angelcorpse
Nom de l'album The Inexorable
Type Album
Date de parution 14 Septembre 1999
Produit par Morris Jim
Enregistré à Morrisound Studios
Style MusicalBlack Death
Membres possèdant cet album161

Tracklist

1. Stormgods Unbound 03:40
2. Smoldering in Exile 05:01
3. Reaver 03:42
4. Wolflust 04:46
5. As Predator to Prey 04:25
6. Solar Wills 03:23
7. Begotten (Through Blood & Flame) 05:46
8. The Fall of the Idols of Flesh 03:46
Bonustracks (Digipack Edition)
9. When Abyss Winds Return
10. Desecration of Virgin (Sarcofago Cover)
Total playing time 34:29

Acheter cet album

Angelcorpse


Chronique @ tartare

18 Avril 2005
Pour resituer l’action, en 1999, Angelcorpse est considéré comme le fleuron de la scène Brutal Death US et est en passe de devenir un futur poids lourd de la scène international. Constitué en autre de Peter Helmkamp(futur Revenge), Gene Palubicki et Tony Laureano(futur Nile) qui ne sont pas les premiers venus. Ils nous pondent donc en 99 ce magnifique album au doux nom de «The Inexorable ». Le groupe a splitté juste après cet album pour mon plus grand regret.
« The Inexorable » représente la fusion parfaite entre la lourdeur et la puissance du Death et la haine et l'agressivité du Black. En effet les riffs très lourds et puissants combinés à une voix hurlé black (excellente au passage) et une batterie épileptique forme un cocktail extrêmement explosif. Les amateurs de mélodies ou de raffinement peuvent passer leurs chemins car cet album est exactement l’inverse, pied au plancher du début à la fin avec une dose de brutalité peu commune. La production est excellente pour ce genre d’album et elle permet de faire ressortir toute la violence et la puissance de l’album. Les compos sont excellentes et elles alternent mid tempo assez lourds avec des passages de blast beat «tremblements de terre» grâce à au jeu de batterie ultra rapide de Tony Laureano (quelle putain de vitesse !!!) qui vous fracassent les cervicales. Toutes les compos sont ponctuées de cours solos totalement survoltés bien executés par Palubicki .
Quand à la voix de sieur Helmkamp, elle est ultra agressive et elle colle parfaitement à l’ambiance rajoutant une couche de bestialité à l’ensemble. Pour finir, je conseillerai cet album qui renvoie 90% des productions dîtes brutales au rang de chanson pop, à tous les fan de groupes tels que Arkhon Infaustus ou Blasphemy et à tous les personnes en recherche de sensations fortes (voit très fortes !!!!).


2 Commentaires

4 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
 
Pazuzu - 21 Décembre 2007: Vous avez raison, excellent album, tout comme le précédent "Exterminate". Undes meilleurs groupes "d'extreme death metal".
(s) Pazuzu
LuneNoire - 01 Août 2009: Du Black/Death géant pour un album de la même augure.

17/20.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Angelcorpse


Autres albums populaires en Black Death