Gronibard - Anal Penetration

Liste des groupes Death Grind Anal Penetration Gronibard - Anal Penetration
ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Anal Penetration
Nom de l'album Gronibard - Anal Penetration
Type Split
Date de parution 23 Décembre 2009
Style MusicalDeath Grind
Membres possèdant cet album14

Tracklist

GRONIBARD
1. The Only Reason Why You're Making a Split 7" with Us Is Because You're Desperate to Meet New Guys 00:46
2. I Don't Need to Be Freud to Know That Calling Your Band Anal Penetration Means That You Want One 00:09
3. Nydoom Is in the Guinness World Record for the Widest Anus Ever 00:07
4. If You Had Talent, You'd Have Played in Anal Whore 00:21
5. Who Wants to Be a Millionaire : the Million Dollar Question Who Is the Gayest Dutch Band Ever ? [A] Epica [B] Within Temptation [C] The Gathering [D] Anal Penetration 00:09
6. I'm Sure Your Real Name Is Milhouse Van Houten 00:16
7. You Were Kicked Out Hermes House Band Because You Were Way Too Gay for Them 00:06
8. Nydoom Doom Dooms 00:08
9. The Only 2 Good Things That Ever Came Out Your Country Were Last Days Of Humanity and Zara Whites 00:10
10. You're Alone on the Stage Just for Getting All the Gay Groupies in Your Ass 00:22
11. You Play in Anal Penetration And Suppository (You're Gay) 00:47
12. Spectroum 00:26
ANAL PENETRATION
13. Obsession 02:53
14. Le Roi des Masturbateurs 00:50
15. My Metal Cockring 00:13
16. Rubbing Williams 00:43
Total playing time 08:26

Acheter cet album

Anal Penetration

Groupes supplémentaires
  • Gronibard

  • Chronique @ Razort

    17 Juin 2010
    "- Ouais, bah en tout cas avec ça on pourra plus nous comparer avec Gronibard ! - Exac' Nico !" Combien de fois et combien de personnes ont entendu cette réplique désormais si cultissime sur "Objectif: Thunes" de Ultra Vomit ? Mais combien se sont réellement intéressé au groupe en question ? Les connaissant de nom depuis bien longtemps (à l'époque où j'étais petit, quand j'étais pas grand), je ne me suis - en toute franchise - mis à écouter Gronibard que depuis très récemment.

    Si les Lillois nous ont pondu une production éponyme des plus recommandables en 2001 (cf. "Gronibard", sur lequel figure la célèbre "Va faire la vaisselle"), ils semblent maintenant s'essouffler en cette fin de décennie. Et ce bilan se fait grandement ressentir sur la production musicale. Voici un split d'une durée presque foutage-de-gueule de 8 minutes qui semble avoir été enregistré dans un certain studio de la patrie de Anal Penetration (ou aux chiottes suivant le point de vue que vous adoptez), c'est-à-dire aux Pays-Bas, berceau des célèbres Last Days Of Humanity. (Ah ? vous voyez de quoi je veux parler ?)

    Vous voici donc devant une caricature des plus efficace de LDOH : un son sur-saturé, avec des growls sauvages et inaudibles auxquels s'ajoutent des bruitages aigus (comme si l'on étranglait un canaris avec une capote usagée... je sais : drôle de vision), une batterie toute aussi bordélique, la caisse claire étant bien mise en avant comme sur "Putrefaction In Process"... Bref, les titres s'enchainent à une rapidité hallucinante jusqu'à un petit déjà connu du dernier album : "Spectroum 3" qui annonce la fin de la partie Gronibard ; un soulagement rapide pour les oreilles des non-habitués du Grindcore car musicalement très différente.

    Au tour de Nydroom, seul musicien de Anal Penetration de nous jouer quatre titres qui... Oh et merde, je n'ai même pas le temps de finir ma phrase qu'ils sont déjà terminés. Vous l'aurez compris : du grésillement, du bruit, une boite à rythme aussi mélodieuse qu'une boite à sardines...

    Le seul point plutôt amusant sur ce split, c'est avant tout les titres qui ne sont en fait que des vannes lancées par Gronibard à propos de Nydroom. Dès le début, ces derniers parlent du hollandais en ces termes : "La seule raison que tu as de réaliser ce split de 7 minutes avec nous c'est que tu désespères de rencontrer de nouveaux potes". Ce qui est ma foi plutôt vrai car si vous vous intéressez à cet opus et à cette chronique, c'est que vous êtes français, que vous aimez les Gronibard (dans les deux sens du terme si vous voulez), et que vous en avez un peu rien à s'couer de l'autre tordu ! Pas vraaaai ? Le reste tourne essentiellement autour de l'orientation sexuelle de ce dernier. Je vous laisse juger par vous même, c'est du Gronibard tout craché !

    Parmi mes préférées :
    2. "Je n'ai pas besoin d'être Freud pour savoir qu'appeler son groupe Pénétration Anale signifie que t'en veux une"
    5. "Qui Veut Gagner des Millions : Question à un million de dollars, Quel a toujours été le groupe néerlandais le plus gay ? [A] Epica [B] Within Temptation [C] The Gathering [D] Anal Penetration"
    9. "Les deux seules bonnes choses qui viennent de ton pays étaient Last Days Of Humanity et Zara Whites"

    En résumé si vous cherchez du comique lisez simplement la tracklist !

    1 Commentaire

    3 J'aime

    Partager
    Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    enthwane - 20 Juin 2010: Très bonne chronique pour un CD inintéressant, sauf pour l'humour potache, évidemment.
      Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

    Autres productions de Anal Penetration


    Autres albums populaires en Death Grind