PORTAIL : SPIRIT OF METAL | SPIRIT OF ROCK           Français
login :
Inscription   Pass perdu ?   
                       
Liste: # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Liste par genre  
Do you want to change your language ?
    English     Français     Deutsch     中文     Português     Español     русский     Polski
Close
Metalcore All That Remains The Fall of Ideals
CD, date de parution : 11 Juillet 2006 - Prosthetic Records / Razor and Tie
Produit par : Adam Dutkiewicz , Enregistré à : Zing Recording Studios
Style: Metalcore

NOTE SOM : 17/20
Toutes les notes : 18/20 Vous devez être membre pour déposer une note
Tracklist
1. This Calling 03:39
2. Not Alone 03:30
3. It Dwells in Me 03:14
4. We Stand 03:47
5. Whispers (I Hear Your) 03:40
6. The Weak Willed 04:06
7. Six 03:22
8. Become the Catalyst 03:07
9. The Air That I Breathe 03:35
10. Empty Inside 03:23
11. Indictment 03:42
Bonustrack (Japanese Release)
12. This Calling (Demo) 03:34
Total playing time 42:23

modifier l'album  imprimer cet article
297 membres possèdent cet album Album suivant
ajouter une chronique Album précédent

 buy
 buy
 buy
 buy
 €4,46
 €4,84
136 avis 3 18/20
Chronique
    m4xime, Dimanche 26 Octobre 2008 parlez-en à vos amis  
All That Remains : Si ce nom ne vous dit rien, vous feriez bien de vous y mettre !
Il existe des album qui sont incontournable dans un sous-genre du metal, et je dois dire que The Fall of Ideals en fait assurément partie en ce qui concerne le metalcore.

Après 2 album dont un premier peu contrasté et un deuxième très bon mais néanmoins pas excellent, ATR sort un 3ème album qui inclu quelque chose qui ne figurait pas ou peu dans ces 2 précédents opus : du chant clair. Si aujourd'hui, le chant clair dans le metalcore se résume pour bon nombre de groupe à inclure un refrain au chant clair dégoulinant chanté avec une voix peut viril, All That Remains fait figure d'exception avec cet album.

On commence par s'en prendre plein a gueule avec This Calling qui démarre sur un long cris suraigu et un riff des plus rapide. Ensuite on part sur un couplet des plus accrocheur avec mention spéciale au batteur qui sait trouver le rythme parfait pour accompagner le tout. Mais la nouveauté se situe dans le refrain avec l'emploie d'un chant clean très efficace qui coupe quelque peu la brutalité du tout... Mais c'est pour mieux repartir !
Il serait inutile de décrire en détail toutes les pistes de cet album. Globalement elles sont construite sur un schéma identique : Couplet assez rapide avec du chant hurlé et refrains plus planant avec du chant clair. La recette est simple, mais oh combien efficace.

Mention spéciale à Six et The Weak Willed ou Phil Labonte nous montre l'étendue de son talent en variant le chant hurlé traditionnel et le chant suraigu (Six) et également le growl (The Weak Willed).
Également remarquable, le contraste de l'album malgrès le schéma répétitif. En effet après une seule écoute vous serez déjà capable de mémoriser nombre de pistes de par leur originalité tels This Calling, The Weak Willed, Six ou Encore Become The Catalyst.

Le batteur est une machine... et ses riffs renforcent encore plus l'originalité et le côté unique de cet album.
Les titres sont également taillés pour le Live. Je vous conseille vivement d'acheter le DVD : "Live" si vous avez aimer cet album.

Si après cet album, vous n'appréciez pas le chant clean dans le metalcore, on ne pourra plus rien faire pour vous à ce niveau là.
Sur ce très bonne écoute à tous.




17 Commentaires

Chronique
11 / 20
    Kovalsky51, Lundi 19 Janvier 2009 parlez-en à vos amis  
Le metalcore a le vent en poupe actuellement, nombre de groupes pratiquant ce style se contentent de suivre les formations les plus populaires, espérant arriver a vendre des palettes entières de copies carbone des albums de Killswitch Engage et autres Shadows fall. Et il ne faut pas se leurrer ; All That Remains est de ceux là.

Certes, ATR n'est pas le moins compétent de ces groupes opportunistes ayant trouvé le bon filon pour se faire signer et vendre leur marchandise. Mais voilà, The Fall of Ideals a tout de la denrée rapidement périssable qu'on s'empressera d'aller faire prendre la poussière après une première écoute. L'album hume bon le réchauffé et est très certainement une arme de choix pour n'importe quel blind test sadique.

Donc, musicalement, qu'avons nous ? Et bien, un savant pot pourri entre les refrains qui tuent à la Bullet For My Valentine, la brutalité d'un Unearth et la science du mélange d'un Killswitch Engage. Les riffs sont agressifs, fort bien interprétés mais, au final, s'avèrent tellement bateaux pour le style qu'on ne s'attarde pas dessus. La section rythmique fait son boulot à merveille. Le chant est bien maitrisé et le vocaliste du groupe passe facilement du brutal au mélodique. L'album contient son lot de solos inspirés par le heavy et le death mélodique à la in flames.

Bref, si on ne devait s'en tenir qu'à des considérations d'ordre musical, cet album mériterait facilement 3 a 4 points de plus. Mais ça serait négliger à mon humble avis un élément important de la musique : l'âme. Et il est très clair que sur ce point, ATR est loin de remplir son contrat. Basique, peu original, sans aucune inventivité, cet album est tout simplement une des meilleures contrefaçons des ténors du genre qui arrivent, eux, à insuffler à leurs création cette touche personnelle.

Tel un soufflé raté, l'album se dégonfle et perd de toute substance dans les oreilles de quiconque a déjà écouté une production de Killswitch Engage, Shadows Fall ou Unearth par exemple. Bref, un album qui s'écoute bien mais qui n'a nullement la même aura que ceux des groupes cités précédemment. Un bon petit CD de metalcore qui ne fera pas avancer le shmilblick et ne restera certainement pas dans les anales du genre.

Pas foncièrement mauvais mais parfaitement anecdotique.




3 Commentaires
Spirit of Metal Webzine © 2003-2014 ‘metal beat.’ Contact - Liens
Follow us :