The Fall of Ideals

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe All That Remains
Nom de l'album The Fall of Ideals
Type Album
Date de parution 11 Juillet 2006
Produit par Adam Dutkiewicz
Enregistré à Zing Recording Studios
Style MusicalMetalcore
Membres possèdant cet album324

Tracklist

1. This Calling 03:39
2. Not Alone 03:30
3. It Dwells in Me 03:14
4. We Stand 03:47
5. Whispers (I Hear Your) 03:40
6. The Weak Willed 04:06
7. Six 03:22
8. Become the Catalyst 03:07
9. The Air That I Breathe 03:35
10. Empty Inside 03:23
11. Indictment 03:42
Bonustrack (Japanese Release)
12. This Calling (Demo) 03:34
Total playing time 42:23

Chronique @ m4xime

26 Octobre 2008
All That Remains : Si ce nom ne vous dit rien, vous feriez bien de vous y mettre !
Il existe des album qui sont incontournable dans un sous-genre du metal, et je dois dire que The Fall of Ideals en fait assurément partie en ce qui concerne le metalcore.

Après 2 album dont un premier peu contrasté et un deuxième très bon mais néanmoins pas excellent, ATR sort un 3ème album qui inclu quelque chose qui ne figurait pas ou peu dans ces 2 précédents opus : du chant clair. Si aujourd'hui, le chant clair dans le metalcore se résume pour bon nombre de groupe à inclure un refrain au chant clair dégoulinant chanté avec une voix peut viril, All That Remains fait figure d'exception avec cet album.

On commence par s'en prendre plein a gueule avec This Calling qui démarre sur un long cris suraigu et un riff des plus rapide. Ensuite on part sur un couplet des plus accrocheur avec mention spéciale au batteur qui sait trouver le rythme parfait pour accompagner le tout. Mais la nouveauté se situe dans le refrain avec l'emploie d'un chant clean très efficace qui coupe quelque peu la brutalité du tout... Mais c'est pour mieux repartir !
Il serait inutile de décrire en détail toutes les pistes de cet album. Globalement elles sont construite sur un schéma identique : Couplet assez rapide avec du chant hurlé et refrains plus planant avec du chant clair. La recette est simple, mais oh combien efficace.

Mention spéciale à Six et The Weak Willed ou Phil Labonte nous montre l'étendue de son talent en variant le chant hurlé traditionnel et le chant suraigu (Six) et également le growl (The Weak Willed).
Également remarquable, le contraste de l'album malgrès le schéma répétitif. En effet après une seule écoute vous serez déjà capable de mémoriser nombre de pistes de par leur originalité tels This Calling, The Weak Willed, Six ou Encore Become The Catalyst.

Le batteur est une machine... et ses riffs renforcent encore plus l'originalité et le côté unique de cet album.
Les titres sont également taillés pour le Live. Je vous conseille vivement d'acheter le DVD : "Live" si vous avez aimer cet album.

Si après cet album, vous n'appréciez pas le chant clean dans le metalcore, on ne pourra plus rien faire pour vous à ce niveau là.
Sur ce très bonne écoute à tous.

18 Commentaires

13 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

willisdestroy - 08 Avril 2010: j'ai adoré aussi, j'ai entendu ATR avant KSE ca fait que je suis correct, la premiere écoute de cet album, This calling y étant pour quelque chose, j'ai vraiment pogné quelque chose!!!!
Shymio - 12 Novembre 2010: À comparer avec KSE, je vais préférer ATR.
Tout deux appliquent, pour ainsi dire, la même recette de composition qui donnent un metalcore standard.
Mais KSE me laisse de marbre, appliquer une recette, pourquoi pas mais alors le gros boulot est de lui donner du relief.
Et là où KSE reste plat, en écoutant cette album, j'ai tiqué.
C'est classique dans l'ensemble, certes, mais il y'a les petites pépites d'émotions qui font osciller la tête.
Et j'ai levé un sourcil pour This Calling qui est une excellente chanson malgré tout :)
xVo_iBruTal_xVo - 24 Mars 2011: Je dois avouer que j'ai acheté cet album juste après connaitre par coeur Six sur Guitar Hero ^^

Il avait pris un peu la poussière dans ma CDthèque et je viens de le re-sortir.
Redécouvrir cet album est juste un danger pour la nuque autant il est entraînant, violent, vous aurez compris quoi ...

Je suis toujours autant halluciné par l'aisance du groupe à mixé les genres comme par exemple sur la chanson "Empty Inside" qui fait penser à peu à du death (love)

PS: Le batteur est un char d'assaut!
Game_system - 27 Fevrier 2017: Comme beaucoup, j'ai découvert All That Remains grâce à Guitar Hero 2 avec l'excellent Six. L'album est vraiment bon, formule classique mais très bien exécuté. Les musiciens sont des grands techniciens (particulièrement la guitare et la batterie) et Phil Labonte nous livre une incroyable performance vocale. J'aime aussi la forte influence death présente dans l'album.

Très bonne chronique.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ Kovalsky51

19 Janvier 2009
Le metalcore a le vent en poupe actuellement, nombre de groupes pratiquant ce style se contentent de suivre les formations les plus populaires, espérant arriver a vendre des palettes entières de copies carbone des albums de Killswitch Engage et autres Shadows fall. Et il ne faut pas se leurrer ; All That Remains est de ceux là.

Certes, ATR n'est pas le moins compétent de ces groupes opportunistes ayant trouvé le bon filon pour se faire signer et vendre leur marchandise. Mais voilà, The Fall of Ideals a tout de la denrée rapidement périssable qu'on s'empressera d'aller faire prendre la poussière après une première écoute. L'album hume bon le réchauffé et est très certainement une arme de choix pour n'importe quel blind test sadique.

Donc, musicalement, qu'avons nous ? Et bien, un savant pot pourri entre les refrains qui tuent à la Bullet For My Valentine, la brutalité d'un Unearth et la science du mélange d'un Killswitch Engage. Les riffs sont agressifs, fort bien interprétés mais, au final, s'avèrent tellement bateaux pour le style qu'on ne s'attarde pas dessus. La section rythmique fait son boulot à merveille. Le chant est bien maitrisé et le vocaliste du groupe passe facilement du brutal au mélodique. L'album contient son lot de solos inspirés par le heavy et le death mélodique à la in flames.

Bref, si on ne devait s'en tenir qu'à des considérations d'ordre musical, cet album mériterait facilement 3 a 4 points de plus. Mais ça serait négliger à mon humble avis un élément important de la musique : l'âme. Et il est très clair que sur ce point, ATR est loin de remplir son contrat. Basique, peu original, sans aucune inventivité, cet album est tout simplement une des meilleures contrefaçons des ténors du genre qui arrivent, eux, à insuffler à leurs création cette touche personnelle.

Tel un soufflé raté, l'album se dégonfle et perd de toute substance dans les oreilles de quiconque a déjà écouté une production de Killswitch Engage, Shadows Fall ou Unearth par exemple. Bref, un album qui s'écoute bien mais qui n'a nullement la même aura que ceux des groupes cités précédemment. Un bon petit CD de metalcore qui ne fera pas avancer le shmilblick et ne restera certainement pas dans les anales du genre.

Pas foncièrement mauvais mais parfaitement anecdotique.

4 Commentaires

4 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
Kovalsky51 - 24 Janvier 2009: j'ai rien contre all that remains, je dis nulle part que le disque est mauvais bien au contraire... il s'écoute très bien mais je pense qu'a moins d'erradiquer tous les groupes de metalcore de la planète ils n'y a pas vraiment de chance qu'il rentre dans les anales tant n'importe quel album actuel du genre est similaire a celui là... Et quand je dis que l'album ne fait pas avancer le shmilblick ce constat s'applique a tous les groupes du genre quasiment... faut quand même reconnaitre qu'ils ont pas inventé la formule. Après j'avoue que c'est fort bien interprété seulement des dizaines de copains dans le style font pareil!
Le 11 que je mets c'est par manque d'originalité et de véritable personalité qui fait qu'a la première écoute on différencie d'un album d'un autre groupe du genre... d'ailleurs je le dis dans ma chronique que si il était le seul du style je lui aurais mis 14 ou 15!
NeoBaBa - 09 Mai 2009: De ce côté là, je suis parfaitement d'accrd avec toi, Kovalsky. Cet album s'écoute sans difficulté, d'une traite et quelquefois en dodelinant volontiers de la tête. Mais il n'y a pas de quoi casser trois pattes à un canard. Un petit album de Metalcore, un de plus... Ta chronique a parfaitement résumé cet état d'esprit. Une chro de qualité de plus à ton actif...
Game_system - 27 Fevrier 2017: Il n'y a rien dans cette chronique avec lequel je sois d'accord. Après de nombreuses écoutes, cet album se distingue clairement des albums du même genre. Il contient un aspect death très présent (surtout dans la seconde partie de l'album), le travail sur les guitares est parfois incroyable (Six en tête) et, avec la batterie, est bien au-dessus de la moyenne dans le genre. Sans parler des performance vocales de Phil Labonte, à la fois impressionnantes et inhabituels avec l'utilisation fréquent du cris aigu. Il y a une vrai ambiance sombre qui s'y dégage.

Cette chronique fait preuve d'un grand manque de recul, parce que contrairement à ce qu'il est dit, cet album est resté dans les annales. Certainement pas le meilleur, mais un qui est mémorable.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de All That Remains


Autres albums populaires en Metalcore