Souvenirs d'un Autre Monde

Liste des groupes Metal Atmosphérique Alcest Souvenirs d'un Autre Monde
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Alcest
Nom de l'album Souvenirs d'un Autre Monde
Type Album
Date de parution 03 Août 2007
Style MusicalMetal Atmosphérique
Membres possèdant cet album219

Tracklist

1. Printemps Emeraude 07:19
2. Souvenirs d'un Autre Monde 06:08
3. Les Iris 07:41
4. Ciel Errant 07:12
5. Sur l'Autre Rive Je t'Attendrai 06:50
6. Tir Nan Nog 06:10
Total playing time 41:20

Chronique @ Corwin

24 Septembre 2007
Le dernier Alcest est sorti, youpi tralala, voyons voir ce que vaut le petit dernier de Prophecy Productions.

Bon, je préviens tout de suite, tout ça n'a strictement rien de black. Bon, peut-être que les guitares ont une production qui pourrait se rapprocher d'un son un peu roots (Alcest utilise un fond sonore saturé de manière presque constante, choix qui apporte une certaine profondeur de son), mais c'est vraiment tout. On pourrait à la rigueur parler de metal atmosphérique. Ça ne se classe pas avec aisance, voilà qui ne fait aucun doute. Pour faire simple, ce petit disque d'à peine quarante minutes est fait de six pistes de quelques six minutes, pleines de riffs planants, servis par une batterie très posée et ne quittant jamais son mid tempo, le tout doublé de lignes claires de guitare et d'un chant aérien, qui vient de la gorge et pas du torse, caresse et fait des ronds (oui, c'est pas très compréhensible, et alors?). Alcest utilise une rythmique constante entrecoupée de breaks ambiants, beaucoup de guitare acoustico-électrique. Pas ou peu de noirceur, plutôt un travail sonore sur la nature printanière (voir le premier morceau). Le résultat sonne un peu comme un Agalloch qui aurait troqué ses sonorités hivernales pour des tonalités chaudes et délaissé les chants rauques. Bon, dire ça est loin d'être d'une justesse phénoménale, mais c'est la première comparaison à peu près valable qui me vienne à l'esprit.

Bon. ça, c'est fait. Maintenant, ça vaut quoi tout ça ? Heu... Bah, à priori, ça a l'air bien, ça promet, un groupe qui sort du black pour faire de l'ambiant planant, je suis toujours partant, moi. Bon, il semblerait tout de même que pour Neige, bah c'était pas une si bonne idée que cela. Voilà voilà. Souvenirs d'un Autre Monde est assez plat, quelque peu ennuyeux. Les morceaux se suivent et se ressemblent, l'unique type de tempo utilisé lasse au bout d'un ou deux titres, les riffs ambiants de même, quant à la voix, ses incursions sont des plus contestables (à vrai dire, le chant "aérien" m'est carrément désagréable par moments). Alcest fait une musique qui se veut émotive, et qui fait un peu soupe au final. Trop linéaire (les breaks ambiants n'ont pas franchement l'effet casse-morceaux), le disque ne provoque pas l'émotion comme on pouvait s'y attendre. Tout est trop lisse, et c'est pas le grain des guitares qui arrivera à changer cela. Seul Tir An Og semble sortir du lot avec ses percussions tribales au tout début, avant de retomber dans le même genre que les morceaux précédents. Ciel Errant possède une tentative louable de faire des entrées de guitares plus percutantes, mais ça ne suffit pas non plus.

Bref. Concluons. Le projet est intéressant. Le résultat pas à la hauteur. Il manque à ce disque de quoi faire entrer en transe, seul état dans lequel on pourrait pleinement apprécier Souvenir d'un Autre Monde. Sinon, oui, c'est bien fait, c'est bien joué, c'est pas mal composé. N'empêche que l'ennui ne me quitte pas de l'écoute. Bien peu de choses viennent sérieusement éveiller mon intérêt. Résultat, un disque qui va très probablement ne pas être réécouté souvent. Si vous parvenez à entrer dedans (essayez quand même, peut-être que ça vous plaira à vous, les avis sont incroyablement mitigés sur ce disque, il n'y a qu'à regarder les notes des SoMiens), tant mieux pour vous, mais moi c'est non. J'attends tout de même de voir ce que le groupe nous servira pour son prochain disque, parce qu'il y a quand même du potentiel.

7 Commentaires

13 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

 
Kuza - 03 Avril 2010: Impressionant, le changement qu'il y a eu entre Tristesse Hivernale et Souvenirs d'un Autre Monde !

Moi qui aimait beaucoup Tristesse Hivernale pour être dans la lignée directe du black depressif français (Vlad Tepes, Belketre, Peste Noire, etc ... ) je ne peux qu'exprimer une grande surprise !

Mais c'est somme toute une surprise aps si mauvaise. Avec un peu d'ouverture musicale, je pense que l'on doit reconnaître que ce disque ambiant/atmospéhrique ets réellement bon, et inspiré. De plus, les textes sont de qualités, la musique claire, bien enregistrée (ce que j'ai tendance à reprocher dans le black depressif) ...

Ce sera un 16/20, pour moi
Silent_Flight - 16 Août 2010: Du très bon shoegaze-métal, français en plus! 16/20
Syrdon - 06 Avril 2011: Expérience très concluante pour moi, du bon ambiant. Je ne suis pas d'accord avec la chronique pur ce qui est de la voix, je suis surtout impressionné par le chant qui n'a rien de plat avec sa prosodie étrange, la façon de manger certains mots pour en rallonger d'autres.
Par contre, je préfère peut-être quand même Ecailles de Lune, ou les mélodies sont plus riches avec le retour au source metal, qui pour le coup, nous rapproche vraiment d'Agalloch
rikkit - 11 Fevrier 2014: Un putain de chef d'oeuvre du Rock. Juste trop fier d'être français.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ BaronVonDurth

31 Juillet 2009
16/20 Je commencerais cette chronique par une remarque à l’attention de tous ceux qui ont commencés par écouter la première démo d’Alcest. En effet, j’aimerai leur signaler que cet album est fondamentalement différent de cette dernière.
Quant aux différentes paroles, que ce soient celles des chansons, le titre de l’album ou des chansons, elles sont assez simples. En même temps nous ressentons bien la poésie contenue dans cet album, comme avec les titres « Souvenirs d’un autre monde » ou encore « Sur l’autre rive je t’attendrais ». Donc, tout ces éléments plantent le décor et nous font bien ressentir le ton de l’album.Pour ce qui est de la qualité du son, concernant la guitare acoustique c’est dommage qu’elle ne ressorte pas assez. Par contre, l’effet d’écho sur les voix ajoute à l’atmosphère et renforce ce sentiment nostalgique bien présent dans les compos ainsi que l’idée de distance entre un homme et une source de désir impossible à atteindre. Quant aux parties de guitares saturées, elles ne dénaturent pas la musique et s’accordent avec les autres instruments puisqu’elles ne sont ni trop fortes, ni trop saturées.Ce qui est le plus surprenant ce sont les parties voix, nous avons une voix féminine et une autre masculine. Les deux sont chantées, il n’y a pas de chants hurlés. Les deux voix sont calmes, cela a un effet de nostalgie, rendant les chansons plus mélodiques tout en étant en harmonie avec les autres instruments. Nous ressentons bien le fait que les voix sont considérées comme des instruments et pas seulement comme un moyen de faire passer un message.Pour ce qui est maintenant de la construction des chansons : les différentes parties s’enchaînent bien, que ce soit l’alternance entre les parties de guitare électriques ou acoustiques, ou encore les imbrications avec les parties voix se répondant. Le petit bémol, c’est que nous retrouvons le même schéma de construction sur quasiment toutes les chansons, c'est à nuancer puisque chaque chanson possède son « empreinte » permettant de les différencier.C’est pour ces différentes raisons que cet album a un rendu qui est agréable à écouter. Pour moi c’est un très bon album, bien que la recette soit la même comme décrit dessus, chaque chanson à quand même son empreinte.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Alcest


Autres albums populaires en Metal Atmosphérique