Morbid Embracement

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Agnostic
Nom de l'album Morbid Embracement
Type Album
Date de parution Janvier 2012
Style MusicalDeath Brutal
Membres possèdant cet album2

Tracklist

1. Pyschotic Mission of Death 02:28
2. Submerge in Gore 03:15
3. One Final Mutilation 01:39
4. Acrisia 03:43
5. Morbid Embracement 03:22
6. Blood Ridden Epitaph 03:25
7. Beneath the Frozen Depth 03:47
8. Maggot Infest 02:39
Total playing time 24:18

Acheter cet album

Agnostic


Chronique @ Matai

07 Avril 2012

Ravageur

Agnostic est l'une des révélations brutal death metal de l'Inde, depuis sa formation en 2009 et sa participation à quelques concerts et festivals dont le Hornbill National Rock Contest en 2011. Il était donc grand temps pour ce groupe de se mettre sur son 31 et d'épater la galerie avec un tout premier album - qui aurait d'ailleurs pu être un EP -, long de quelques vingt quatre minutes mais non dénué d'efficacité et d'agressivité !

« Morbid Embracement » se situe dans la lignée de grands groupes brutal death tels que Cannibal Corpse, Deicide ou encore Vader. Agnostic se dote d'une imagerie gore et de riffs tronçonneurs qui ne sont pas faits pour toutes les oreilles. Il est étonnant que pour un premier opus, ces Indiens aient acquis la maturité nécessaire pour embarquer l'auditeur dans un tourbillon de violence et le tenir en haleine jusqu'au bout. Certes, les titres ne sont pas longs, mais ils ne nous ennuient à aucun moment. Tout est calculé au millimètre prêt, sans être non plus archi technique, même si un « Submerge in Gore » nous offre des riffs hypnotiques et captivants pendant plus de trois minutes.

Agnostic varie ses rythmiques et son growl afin de le rendre aussi profond que possible, que ce soit dans les parties les plus lentes (« Acrisia ») ou dans les parties expéditives (« Blood Ridden Epitaph »). Au moins, le groupe a le mérite d'offrir des blast beats qui tiennent la route ainsi que des riffs parfois syncopés mais maîtrisés et acérés. Ca ne rigole pas, on ne fait pas dans la dentelle mais dans la brutalité malsaine et surtout, dans l'efficacité : c'est pour cette raison que les morceaux ne sont pas très longs, afin de laisser place au côté énergique et expéditif, sans se lancer dans des parties expérimentales ou techniques qui pourraient gâcher l'élan des deux-trois minutes.

Étrangement, le morceau le plus long est une ballade très sombre et assez malsaine dans l'utilisation du chant growlé ou murmuré, avec cette guitare lancinante et parfois occulte. Les mélodies utilisées pourraient rappeler celles du black metal. A contrario, le titre le plus court est un condensé de violence continue, sans répit ni repos de riffings. Pas le temps de réagir, le growl couplé à ces incisions est impardonnable.

Agnostic livre donc un album auto produit de qualité, déjà très mature dans son exécution, bien que proche des formations sus-cités. Les Indiens ont de quoi ravir les amateurs de brutal death old school, sans fioritures, très brute de décoffrage et expéditif. Ravageur.

3 Commentaires

6 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
King_Sathanas - 07 Avril 2012: Belle chro ça Matai, va falloir que j'écoute ça. ;)
HeadCrush - 08 Avril 2012: 24 minutes, en effet l terme LP peut s'avérer un poil mal utilisé mais bon, à priori c'est du bon.

Ou vas-tu chercher autant de groupes aussi originaux (et exotiques) ? En tout cas n'arrête pas, ce n'est que di bonheur.
Matai - 08 Avril 2012: Merci pour ton commentaire! Je fouine pas mal dans l'underground et j'ai des contacts au bout du monde qui me demande des chroniques, ça aide!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Agnostic


Autres albums populaires en Death Brutal