Underworld

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Adagio (FRA)
Nom de l'album Underworld
Type Album
Date de parution 29 Septembre 2003
Produit par Ward Dennis
Style MusicalPower Symphonique
Membres possèdant cet album176

Tracklist

1. Next Profundis 07:39
2. Introïtus / Solvet Saeclum in Favilla 08:15
3. Chosen 07:52
4. From My Sleep ? to Someone Else 06:37
5. Underworld 13:25
6. Promises 05:03
7. The Mirror Stage 06:32
8. Niflheim 08:09
9. Missa Aeterna 06:37
Total playing time 1:03:30

Chronique @ ploutosdrums

07 Janvier 2009
Adagio rivalise à mon sens avec les plus grands groupes anglosaxons, américains ou nordiques... Eh oui, le guitariste Stefan Forte bouillonne d'idées et cet album "Underworld" est pour l'instant le meilleur du groupe, le plus abouti, le plus complexe aussi, tant harmoniquement que rythmiquement, beaucoup d'idées se côtoient et nous emmènent dans un climat extrêmement envoûtant, qu'aucun autre autre groupe ne semble pouvoir égaler , à part peut être le groupe suédois Opeth, qui mélange les styles, les ambiances de manière tout aussi surprenante !!!
En tant que batteur, je ne peux omettre de parler ici de l'excellent batteur Dirk Bruinenberg, qui fournit un travail remarquable de précision, proche d'un Daniel Denis (Univers Zéro) et même parfois d'un Christian Vander (Magma).

Dans "Underworld", les influences sont ici beaucoup plus contemporaines que dans l’album éponyme. On retrouve à certains moments l’ensemble vocal de Lyon, donnant une dimension quasi religieuse à certaines introductions. Certains passages ne sont pas sans rappeler l’œuvre du compositeur hongrois Béla Bartok, de par sa complexité et sa richesse rythmique.
Le morceau titre de l’album "Underworld" qui dure près de 15 minutes, est "magnétique", grâce à la richesse de son introduction et par la montée en puissance des thèmes suivants. A tel point que l’on croirait entendre parfois la BO d’un film fantastique.
J’ai un faible pour le dernier morceau de l'album, "Niflheim", un instrumental extrêmement percutant et tendu à l’extrême, où les syncopes rythmiques ne manquent pas de nous surprendre à chaque instant.
Les titres "Next Profundis", "Chosen", "From me Sleep.. to someone else" ou encore "Mirror Stage" nous montrent toute l’étendue du savoir-faire du groupe. Richesse des compositions où se mêlent accents de musique contemporaine, rythmes et riffs de musique progressive parfaitement huilée. Sans oublier les excellents solos de guitare de Stephan Forte qui maîtrise parfaitement les techniques guitaristiques du genre.

Un album exceptionnel qui ne possède pas d’équivalent à ma connaissance. A se procurer (pas toujours facile) et à écouter bien calé dans son fauteuil. Adagio a sorti depuis un autre album « Dominate » en 2006, intéressant, mais beaucoup plus extrême et moins abouti à mon sens.
J'attends évidemment avec impatience la sortie du prochain album "Archangels in Black", en espérant simplement que cette nouvelle mouture soit du même niveau que "Underworld".

2 Commentaires

3 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
 
GLADIATOR - 08 Janvier 2009: Pour ma part , je ne possède que le premier album . Mais à la lecture de ta chronique , le groupe évolue plutôt bien , et le style du groupe tend même vers un metal progressif plus sombre et violent avec les derniers albums .
(Et merci de rappeler quel excellent batteur est christian Vander ! )
Chronique courte , mais bonne . Merci . Glad.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ kant1666

10 Novembre 2006
Note : 19/20

Alors là, j'en ai le souffle coupé !! Cet album est vraiment... parfait !!

A ma première écoute, il me paraissait nettement moin bien que "Dominate", mais après plusieurs écoutes, je me suis rendu compte de sa perfection !! Cet album est de loin le meilleur d'Adagio : la voix est enchanteresse et nous fait plonger dans un monde à part, un monde musical merveilleux, où la mélodie rime avec le symphonisme, car ce sont les mots clés d'Adagio !!

Pour commencer cet album, nous avons droit à "Next Profundis", une des merveilles de ce disque, mais loin d'etre la seule. Non, nous avons le droit à trois chansons, qui niveau beauté, sont à peut près identiques : "Next Profundis", "Introïtus / Solvet Saeclum in Fadilla" et "Chosen". Ces 3 premières chansons sont vraiment magnifiques et nous font débuter l'album avec émerveillement. La voix est tellement mélodieuse et le synthé rajoute une bonne partie de la perfection, mais ce ne serait rien sans le reste du groupe !!

Mais nous sommes bien loin de nos surprises... En effet, on poursuit avec "From My Sleep...To Someone Else" !! Un des gros points forts de "Underworld". Les refrains me font encore trembler tellement ils sont géniaux. Cette voix ennivrante est quasimment magique !!! Mais on est encore loin de la suite...

Maintenant, la pièce maîtresse de cet album qui n'est autre que "Underworld" elle-même !! Certes, ses 13 minutes 25 peuvent effrayer. Les 5 premières minutes sont sans étonnement car, si elles sont certes très belles, il manque quelque chose pour accrocher. Mais à l'apparition de la voix, on ne peut plus se plaindre !! Puis vient enfin le refrain à exactement 6'32" !! C'est tout simplement indescriptible. Cette sensation qui émerge en nous à ces moments !! C'est.... Je ne sais comment vous l'exprimer, c'est un de ces moments qui font que le metal est vraiment une musique pas comme les autres. Cette chaleur qui nous envahi le corps et qui nous force à chanter contre notre gré !! C'est ça la magie d'Adagio !! Enfin vous comprendrez tout ça quand vous l'entendrez et que votre corps tremblera de partout !!

On suit notre élan avec la balade de l'album : "Promises" !
Ici, la voix change totalement, pour laisser place à du calme, de la volupté, de la douceur !! Un aperçu du Nirvana... Et on en a bien besoin car du repos dans un album tel que "Underworld", c'est bien mérité. Se laisser envahir par cette harmonie et ne penser à rien d'autre, c'est à ça que sert cette chanson (même moi, en écrivant, je l'écoute et j'ai du mal à me concentrer) !

Pour la suite, nous avons "The Mirror Stage", "Niflheim" et "Missa Aeterna" !! Ce trio est comparable à notre premier trio du début de l'album, mais en moins bien tout de même (en comparaison, car ces chansons sont tout de même géniales). "Niflheim" nous offre une version instrumentale qui n'est hélas pas à la hauteur de ce qu'on attend !! Car c'est vrai que venant d'un groupe qui maîtrise aussi bien les instruments, on peut s'attendre à quelque chose de mieux encore, mais on sait largement s'en contenter !

Et bien voilà, on peut dire que "Underworld" est vraiment la pièce maîtresse d'Adagio !! Un de ces groupe que l'on est obligé d'adorer, auquel on accroche tout de suite et qui fait que le metal a cette place dans nos coeurs et sans quoi nos vies n'auraient pas le sens qu'elles ont en ce moment !! Alors vraiment, je conseille cet album à tous et les autres aussi car on ne peut rejeter un tel groupe et le laisser dans l'ombre !!

La révélation française qui en vaille le plus la peine à mon avis et dont on peut être fier : ADAGIO !

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Adagio (FRA)


Autres albums populaires en Power Symphonique