Serpenthrone

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Abused Majesty
Nom de l'album Serpenthrone
Type Album
Date de parution 2004
Enregistré à Hertz Studio
Style MusicalBlack Death
Membres possèdant cet album29

Tracklist

1. A Dream of Sleeping Warriors 04:22
2. The Path of Sword 03:35
3. Reviving of the Master of the Dead 04:30
4. The Crown of the Serpentine King 02:01
5. The Fall of Black Fortress 03:31
6. A Burning Army 03:59
7. Upon the Throne of Serpents 03:48
8. Ravens Brought Them Victory 01:38
9. The Inferno That Took His Life 04:11
10. Epilogue - A Prophecy : Fall of the Last Temple of Time 05:25
Total playing time 37:00

Chronique @ Kuroikarasu

07 Mars 2005

Autant l’avouer tout de suite, je suis loin d’avoir été enthousiasmé par cette galette... Alors attention, non pas qu’elle soit mauvaise, loin de là, mais comment dire... hum... ça sent un petit peu le rance. J’entends par là que cet album n’apporte vraiment pas grand chose au style qu’il représente, à savoir un black/death mâtiné de sympho et qu’il aurait sans doute pu faire date si il était paru il y a cinq ou six ans, mais sa sortie aujourd’hui, au moment où on est sevré (enfin moi en tout cas, tout cela restant bien sûr subjectif) d’une multitude de nouveaux groupes, jouant ce style et pompant allègrement les vieilles formations telles que Dimmu Borgir ou Naglfar, ressemble finalement plus à un anachronisme qu’à autre chose.

Bien sûr, si vous êtes à fond dans ce style précis de musique, dans les groupes sus-cités avec une touche death et que le manque d’originalité ne vous effraye pas, alors vous pouvez vous ruer sur cet album qui vous comblera certainement. Vous y trouverez le cocktail explosif habituel et bien en place des grosses guitares aux riffs bien carrés « à la Dimmu Borgir », de la batterie mid-tempo ou accélérant quand nécessaire, de la touche symphonique créée par les claviers et des vocaux plutôt compréhensibles pour du black/death et étrangement, bien dans le ton des émotions qu’ils veulent faire passer, à savoir la haine et la rébellion.
La production émanant du studio polonais Hertz, quand à elle, est très propre et sonne vraiment massivement. Et malgré les apparences trompeuses, je n’ai rien contre ce groupe et ses membres, qui maîtrisent plutôt bien leurs instruments et l’exécution de leurs compos ; il est même certain que ces Polonais ont un gros potentiel (cette sortie en est la preuve techniquement parlant) et un avenir devant eux mais alors qu’ils arrêtent au plus vite de refaire ce qui a déjà été fait et qu’ils nous sortent un album original avant de voir ce futur dont je parlais ne jamais arriver ! Je me trouve donc un peu échaudé et circonspect quand à mes appréciations parce que pour moi, le groupe est bourré de qualités mais ce premier album, lui, est bourré de défauts ! Gâcher un tel potentiel est vraiment dommage... mais ça n’est pas avec ce « méfait » que cette formation va se faire un nom et sortir du lot.

Au final donc, un album écoutable mais vraiment pas transcendant... et qui trouvera certainement sa place chez la frange des fans les plus épris de black/death sympho, mais pas vraiment chez les autres qui préfèreront mille fois se tourner vers des groupes plus confirmés, cette galette n’encourageant pas l’effort à faire qu’est la découverte d’un nouveau groupe. Abused Majesty peut faire beaucoup beaucoup mieux et j’attends cela avec impatience, car je suis certain que la prochaine offrande, sera elle, énorme ! Cela ne peut être autrement...

1 Commentaire

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
metaleciton - 26 Janvier 2014: Ce "Serpenthrone" reste un bon album de Black Metal Symphonique que j'écoute encore avec grand plaisir. Je trouve ce groupe plus proche de "Emperor" que de "Dimmu Borgir" personnellement.

La production est bonne, mais elle manque un peu de relief et de profondeur sur certains passages. Des titres comme "Reviving Of The Master Of The Dead" et "A Burning Army" sont vraiment des chefs-d'oeuvre de Black Symphonique ou le groupe maîtrise parfaitement son sujet.

Un album à découvrir pour les fans du genre !

Note: 14/20
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Stench

04 Avril 2005
Un pape polonais s’en va, un groupe de métal Polonais arrive… On gagne au change, non ? Pas de death ce coup-ci, plutôt du black mélodique à la sauce Swedish. Pas original pour un sou, cette galette a malgré tout de sérieux arguments à faire valoir. Le niveau technique des musiciens fait que ce n’est pas qu’une obscure galette de plus offerte par des black métalleux en mal de sensations fortes, mais un vrai disque qui tient bien la route. Les structures sont en effet complexes, les riffs élaborés, et les solos vraiment maîtrisés. De même, les ambiances crées sont plutôt convaincantes, parvenant parfois passer une émotion bienvenue. Le chant typiquement black suédois est doublé d’un chant grave plus death métal, et ça varie les choses dans le bon sens. Bon, la recette est archi connue, proche de Dimmu Borgir par exemple, mais avec malgré tout des imperfections de débutants ; ainsi certains solos de pianos sont assez moyens, et ce clavier très kitsch qui survole toutes les compos, au lieu de créer une ambiance, casse un peu le rythme, parce qu’il agace . C’est dommage, d’autant que sur les quelques passages où il trouve son utilité, ça sonne vraiment bien, mais à vouloir trop en faire, ça bloque. Reste que ce disque est bien fait, les qualités musicales sont indéniables, et je vois un avenir sympa pour cette formation, car avec un niveau pareil, si les musiciens décidaient de sortir un peu des terrains battus, ça pourrait être très intéressant. Les fans purs et durs de ce type de black mélodique et symphonique apprécieront sans doute !

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Abused Majesty


Autres albums populaires en Black Death