Engineering the Dead

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Aborted
Nom de l'album Engineering the Dead
Type Album
Date de parution 02 Juillet 2001
Style MusicalDeath Brutal
Membres possèdant cet album209

Tracklist

Re-Issue in 2008 with 3 bonustracks.
1. The Holocaust Incarnate 04:19
2. Nailed Through Her Cunt 04:19
3. To Roast & Grind 04:41
4. Engineering the Dead 06:07
5. Eructations of Carnal Artistry 03:22
6. Sphinctral Enthrallment 04:00
7. Skullfuck Crescendo 04:28
8. Exhuming the Infested (Necro-Eroticism Pt.2) 05:33
Bonustracks (Re-Issue)
9. The Holocaust Incarnate 06
10. Genetic Murder Concept
11. Suffer the Children (Napalm Death Cover)
Total playing time 36:49

Chronique @ Fabien

16 Mai 2007
Oeuvrant dans un registre death gore, aux relents carcassiens délicieux, Aborted se forme en belgique en 1995 autour du growleur Sven de Caluwe. Le groupe réussit à se forger une réputation suffisante dès son premier album, The Puriry of Perversion, pour rejoindre ainsi Laurent Merle, boss de Listenable Records. Fort d'un nouveau contrat, le quintette s'embarque alors aux studios CCR durant l'hiver 2001, pour les sessions d'Engineering the Dead, bien décidé à conserver sa brutalité death métallique et son imagerie gore outrancière.

Equitablement composé par la paire de guitaristes Niek et Thijs, Engineering the Dead balance huit titres calibrés, bénéficiant chacun d'une mise en place soignée, de rythmiques percutantes et de riffs assassins, à l’image de l'excellent Nailed Through Her Cunt ou du bon titre éponyme. En outre, bien qu'Aborted évolue dans un registre death gore désormais exploré en long, en large et en travers, il réussit néanmoins à se distinguer de ses homonymes, possédant non seulement un son de guitare personnel, mais aussi un growler au timbre guttural très particulier, permettant son identification immédiate.

Le chanteur Sven signe parallèlement l'ensemble des paroles, dans un style gore au langage médicinal, trahissant un peu plus la passion du groupe envers le quatuor britannique Carcass. L'enregistrement d'Engineering the Dead est quant à lui massif et relativement clair, capturant brillamment la force et l'énergie déployée par Aborted. Enfin, quelques samples, distribués avec parcimonie, ajoutent une coloration judicieuse à l'ensemble, permettant d'épaissir l'atmosphère générale de l'album.

Sans toutefois transcender le style, Engineering the Dead est une réalisation de qualité, lâchant un death gore à la fois brutal, méticuleux et équilibré, et possédant en outre un son et une identité déjà bien définis. Travaillant son image, Aborted réussit ainsi à se tailler un nom sur la scène death metal européeene, ayant tout le potentiel et la personnalité nécessaires pour une pleine affirmation, laissant ainsi déjà présager le succès de son futur et impitoyable Goremageddon.

Fabien.

0 Commentaire

10 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ bleed

13 Juillet 2006
Aborted...
Groupe assez connu dans le Death Brutal, et qui produit un son énorme!
Aborted viens tout droit de Belgique, le groupe contient 6 membres, trois guitaristes, 2 bassistes, 1 batteur et 1 chanteur.
Le "line-up" de Aborted à changer de peu il n'y a pas très longtemps, une, je dis bien UNE bassiste à rejoint le fameux groupe Brutal Death Belge Aborted.
Depuis "The Necrotorous Chronicles", démo 1998, la machine infernale, Aborted, nous produit des titres monstrueux, qui détruisent tout sur leur passage!
C'est après la fameuse démo de 1998 qui Aborted produit son première album, qui à le nom de "The Purity of Perversion" et qui sortit en 1999.
Avec un grand succès Aborted continue son chemin et ne s'arrête pas, en 2001 il nous sort "Engineering the Dead", un de mes cd préférés, quand je l'écoute j'attrappe des frissons tellement que j'apprécie ce cd énorme, une vraie petite merveille ce monstre!
Apart que je trouve qu'il est un peu court (8 titres quand même), il est simplement extra!
The Holocaust Incarnate, le début du cd, est super, ainsi que Nailed Through Her Cunt, ces deux-ci sont mes préférés du fameux "Engineering the Dead"!
Si vous avez envi d'un peu vous défoulez, écoutez ABORTED!

1 Commentaire

2 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
dying - 08 Avril 2009: j'adore surtout qu'il avait encore beaucoup ce coté GRINDCORE!!!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ dylfosat

26 Janvier 2007
Aborted est actuellement LE groupe que tout amateur de death brutal se doit de connaître. N'étant pourtant pas un fan de death (c'est répétitif, ça bourrine sans finesse et c'est stérile), j'ai cependant adoré leur discorgraphie entière.
Pourquoi ce groupe est-il si différent de la masse grouillante qui infeste le death ? (l'image est plutôt bien appropriée ici). Et bien pour plein de raisons.

Tout d'abord, certes, ça bourrine sévère tout au long de l'album, mais les musiciens, très doués, ne se contentent pas de faire toujours la même chose, les morceaux sont assez techniques, sans être chiants. Ils ne sont pas non plus répétitifs, ils sont très différents les uns des autres, facilement reconnaissables mais malgré tout, l'ensemble est parfaitement homogène.

Ce qui fait la vraie force d'Aborted, c'est cette capacité à créer des morceaux vraiment accrocheurs, grâce à des riffs imparables, et qui font qu'on ne se lasse pas au fil des écoutes, ce qui n'est pas donné à beaucoup de groupes de death. De plus, la voix est vraiment unique, alternant avec beaucoup d'aisance et de réussite un chant death très profond et surtout très personnel (je me suis pris une grosse claque la première fois que je l'ai entendu !) et un chant plus hurlé comme le fait le chanteur de Cannibal Corpse. Mais la comparaison avec ce groupe s'arrète là, car je trouve Aborted nettement meilleur qu'eux.

Sinon, au niveau des paroles, là par contre, c'est moins original : massacres, cannibalisme et nécrophilie sont les muses de ces sympathiques belges (et oui !), même si c'est vrai qu'ils se caractérisent par des paroles vraiment extrêmes et souvent assez fun (les paroles de "Sphinctral Enthrallment" sont particulièrement... comment dire... cocasses - oui, je crois que c'est le mot).

Pour conclure, Aborted est tout simplement le meilleur groupe de death et "Engineering the Dead", avec "Goremageddon", l'un des meilleurs albums du genre. A posséder. La seule raison pour laquelle je ne lui mets pas plus est que ça reste du death, et donc que ça manque d'émotion et du petit truc qui fait que j'aime autant le black. Voilà ! Donc si vous aimez le death, vous savez ce qu'il vous reste à faire.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Aborted


Autres albums populaires en Death Brutal